Sénégal: Confrérie des « Niassène » - Les différents Khalifes de Medina Baye

3 Août 2020

Suite au rappel à Dieu du vénéré Cheikh Al Islam Mawlana Ibrahim Niass en 1975, quatre Khalifs se sont succédé à Medina Baye. En voici un rappel...

Serigne Aliou Cisse (1975-1982)

Suite à la disparation du vénéré Cheikh Al Islam Ibrahima Niass en 1975, Serigne Aliou Cissé accède au Khalifat. A l'époque, le fils le plus âgé de Baye Niass n'avait pas pu prendre la succession. C'est Serigne Aliou Cisse qui a été désigné.

Né en 1906 à Dionsong, village situé dans le département de Foundiougne, Serigne Aliou Cissé fut un grand «Mouqaddam» de la Tariqa Tidiane. Très versé dans les connaissances, il a assuré son Kalifat dans la constance et la droiture.

Cheikh Abdoulaye Niass dit Papa Asse (1982-2001)

Né en 1928 à Taïba (Kaolack) Cheikh Abdoulaye Niass dit Papa Asse était connu pour ses connaissances infaillibles et sa maîtrise des sciences islamiques, telles que l'exégèse, la métrique, la logique, le droit, la tassawuf, la biographie du Prophète (PSL) et les Hadiths.

Très ouvert d'esprit, il a tôt été imprégné par son père qu'il accompagnait, très jeune, dans ses déplacements.

Il était souvent l'émissaire de Cheikh Al Islam dans plusieurs pays d'Afrique comme le Nigéria, le Ghana, le Mali et le Maroc. Il a reçu une formation religieuse très solide et rigoureuse auprès de son père Cheikh Ibrahim Niass.

Cheikh Ahmadou Dame Niass dit Papa Dame (2001-2012)

Homme humble, effacé et détourné des choses matérielles Cheikh Ahmadou Dame Niass dit Papa Dame a directement été initié par son père. Il a parcouru l'Afrique et l'Europe où il a œuvré pour le service de l'Islam notamment à Hambourg.

Il faisait montre d'une sérénité légendaire, en toute épreuve. Très versé dans les connaissances, il est réputé disposer d'une maîtrise parfaite de la science coranique, de la tradition islamique et des hadiths du Prophète (PSL).

Cheikh Ahmed Tidiane Niass (2012- 2020)

Il apprit le Coran à Kaolack, sous la direction du maître mauritanien Rabbani, puis de Cheikh Oumar Touré. Il acheva la mémorisation du Livre saint à Nubbaghiya, en Mauritanie.

Il s'initia ensuite aux sciences islamiques et à la langue arabe, à l'université de Médina Kaolack, sous la direction de Cheikh Ibrahim Niass, et avec la participation de Cheikh Alioune Cissé et Cheikh Amadou Thiam.

Conciliateur, il était réputé pour sa droiture et ses dispositions à toujours se conformer aux recommandations du Livre Saint, le Coran et de la Sunna.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.