Gabon: Guy-Patrick Obiang Ndong pose ses empruntes

Le nouveau ministre en charge de la Santé, Guy-Patrick Obiang Ndong était en visite de travail à l'intérieur du pays. Notamment au Sud du Gabon, où il s'est rendu le 1er août au centre hospitalier régional de Mouila, capitale provinciale de la Ngounié, pour s'enquérir des conditions de travail et du traitement réservé aux patients atteints de la Covid-19. Pour lui, le constat est amer. Il y'a une mauvaise gestion, trois responsables de cet hôpital ont été suspendus.

C'est dans le cadre de son travail, notamment dans le chef-lieu de la province de la Ngounié, que le Dr Guy Patrick Obiang Ndong a fait une descente inopinée de terrain au centre hospitalier régional de Mouila (CHRM).

Il s'est par ailleurs entretenu avec les responsables de cet hôpital, et a pris connaissance du fonctionnement de l'hôpital, aussi dans le cadre de la pandémie actuelle, du traitement accordé aux malades de la Covid-19. C'est par l'entremise de cette visite qu'il a touché du doigt tous les manquements que vit cet hôpital.

Bien que les fonds soient octroyés par l'état pour le bon fonctionnement de cet hôpital, il souligne la mauvaise gouvernance. « Le gouvernement met des ressources pour nos structures sanitaires, il est anormal que ces ressources puissent être orientés ailleurs, alors que c'est le malade qui devrait effectivement être le principal bénéficiaire » dit-il fermement.

A son arrivée le ministre de la Santé a été surpris de constater l'absence de certains hauts responsables à leur poste de travail à l'hôpital. Il n'est pas allé de main morte. Il a d'ailleurs suspendu trois d'entre eux.

Après sa prise de service, le nouveau ministre de la Santé et porte-parole du Copil n'a pas attendu pour se mettre au travail. Que ces mesures disciplinaires servent de leçons aux agents de l'Etat qui se croient tout permis, a lancé un patient.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.