Ile Maurice: Anne Murielle Ravina - «Si je n'avais pensé qu'à être récompensée, le goût du succès serait différent»

interview

Elle s'était distinguée au concours Miss World en 2018, faisant la fierté de Maurice en figurant au Top 5. Récemment, la chaîne internationale CNN lui a consacré un reportage. Que deviennent ce symbole de fierté et toutes les promesses qu'on lui a faites ?

Vous avez fait la fierté de Maurice en vous retrouvant au Top 5 du concours Miss World 2018. Cette femme de caractère présentée il y a deux ans existe-t-elle toujours ?

En toute modestie, je dois dire que ce caractère s'est intensifié davantage avec plus de buts précis, de rêves et d'ambitions. Je ne serais plus Murielle sans le caractère.

En parlant de fierté, la chaîne internationale CNN a récemment publié un reportage sur vous intitulé : «Former Miss World Mauritius empowers the next generation of leaders». Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

La chaîne CNN cherchait un jeune pour l'édition African Voices Change Makers. Une personne qui apporte un changement dans sa société à sa manière. On me l'a alors proposé. La Miss Univers 2019, Zozibini Tunzi, y a participé aussi.

Dites-nous un peu plus comment vous apportez des changements dans notre société.

Je le fais à travers diverses associations dans les- quelles je suis membre. Les associations telles que Stars Agency et HERS Rodrigues. D'ailleurs, je viens d'intégrer un nouveau groupe, Global Shapers Rodrigues Community. Chaque groupe à sa spécificité. La Stars Agency travaille avec des jeunes filles et jeunes hommes que nous éduquons à travers l'art du mannequinat pour les inspirer à être des modèles. Hers, c'est surtout pour les femmes, le droit et la liberté des femmes. Et Global Shapers travaille pour apporter des changements à travers des projets dans di- vers domaines qui touchent les jeunes.

Par ailleurs, on se rappelle qu'il y a deux ans, plusieurs promesses vous ont été faites, surtout en ce qui concerne un travail à plein-temps. Ces promesses ont-elles été tenues ?

En partie, oui. Mais pas toutes... Je suis reconnaissante, mais bon, si j'avais fourni des efforts en 2018 tout en pensant qu'à être récompensée, le goût du succès serait différent et je n'aurais pas vraiment don- né le meilleur. Je n'ai rien fait avec l'espoir d'être ré- compensée par quiconque. Alors, je préfère ne pas élaborer davantage sur ce sujet que je juge exagéré, ni réclamer quoi que ce soit de qui que ce soit. L'univers m'a déjà beaucoup récompensée et ça sans aucune promesse. J'ai beaucoup appris, c'est ça l'important.

Et le comité de Miss Maurice alors ? Est-ce que l'on n'a pas fait appel à vous pour former les nouvelles miss ?

Non, je ne suis plus en contact avec eux. On ne m'a jamais contactée.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.