Cameroun: Fonction publique - Des facilités offertes aux jeunes

Une délégation du Conseil national de la jeunesse du Cameroun conduite par sa présidente, Fadimatou Iyawa Ousmanou, a été reçue mercredi dernier par le ministre Joseph LE.

Une forte délégation du Conseil national de la jeunesse du Cameroun (Cnjc) conduite par sa présidente, Fadimatou Iyawa Ousmanou, a été reçue mercredi dernier par le ministre Joseph LE. Elle était porteuse d'un message de la jeunesse à l'attention du Minfopra. A savoir l'implication des jeunes dans des instances de prise de décisions dans les services publics, mais aussi l'accompagnement de ceux-ci au niveau de leur insertion socio-économique et de leur autonomisation à travers différentes opportunités offerte par le gouvernement.

Au terme de cette séance de travail qui s'est déroulée dans la maison des usagers du Minfopra, Fadimatou Iyawa Ousmanou s'est montrée satisfaite de cette rencontre édifiante autour de toutes ces opportunités mises sur pied en faveur des jeunes et de leur recrutement dans la fonction publique camerounaise. Il s'agit particulièrement de l'inscription en ligne aux différents concours administratifs et de la convention signée récemment entre le Minjec et le Minfopra, qui permet dorénavant aux candidats de toutes les régions et des zones les plus reculées du pays de déposer leurs dossiers dans les différents centres multifonctionnels de promotion des jeunes. Cela permet dans le cadre de ce contexte lié à la crise sanitaire qui prévaut actuellement, le respect des règles de distanciation sociale.

« Nous félicitons le ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative d'avoir mis sur pied un numéro vert qui permet d'éclairer davantage la jeunesse camerounaise dans la procédure du dépôt des dossiers et de comment les choses se passent, afin de pouvoir faciliter l'accélération et cette digitalisation des différents procédés en faveur des jeunes », a déclaré la présidente du Cnjc. Elle a en outre apprécié le travail abattu au sein du Minfopra pour la nomination des jeunes au sein des instances publiques, entre autres. A l'occasion, le ministre LE a demandé à ses hôtes d'être des ambassadeurs du Minfopra auprès des jeunes afin de les sensibiliser sur des arnaques dont certains sont souvent victimes. Car, « il n'y a aucun recrutement spécial à la fonction publique en ce moment. »

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.