Congo-Brazzaville: Education - Des déficients visuels initiés au braille

La deuxième session de formation en braille a été lancée le 1er août, au Complexe inclusif Emmaüs, situé à Kintélé au nord de Brazzaville, afin de permettre aux déficients visuels de développer leurs compétences en écriture braille.

Au total vingt-cinq aveugles et malvoyants prennent part à cette formation qui se déroule du 1er août au 30 septembre prochain.

Les apprenants sont repartis dans cinq salles différentes. Ils bénéficieront des enseignements donnés par cinq facilitateurs sur l'écriture braille, l'historique de l'inventeur de l'écriture et bien d'autres notions.

Le matériel didactique choisi est notamment l'abécédaire en braille, des tablettes et poinçons en braille, du papier braille, des cubes, cubarithmes et bien d'autres.

L'objectif est de développer les compétences de cette catégorie de personnes en lecture et calcul à travers le braille d'un côté et de l'autre en communication sociale, a expliqué le vice-président de l'association « Viens et Vois », Dieudonné Mbimi.

Abordant la question de l'alphabétisation, le vice-président a indiqué que cette année en cours, l'association a pour référence l'éducation. « Pour cette organisation non gouvernementale, le droit fondamental de chaque être humain est indissociable des autres aspects du développement humain car il trouve son importance en plein sens du terme par l'alphabétisation », a-t-il déclaré.

Dieudonné Mbimi poursuit qu'il ne souhaiterait pas voir les personnes vivant avec handicap être abandonnées. « L'alphabétisation constitue aujourd'hui une composante essentielle et non négligeable de l'éducation de base pour l'atteinte des objectifs de l'éducation pour tous », a-t-il rappelé.

Notons que cette deuxième session est financée par le partenaire de l'association « Viens et Vois », la Mission évangélique Braille, Suisse.

A La Une: Education

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.