Algérie: 4 ans de prison ferme requis à l'encontre de Drarni, Belarbi et Hamitouche

Alger — Le Procureur de la République près le Tribunal de Sidi M'hamed a requis, lundi, une peine de quatre (4) années de prison ferme contre le journaliste Khaled Drareni et les activistes Samir Belarbi et Slimane Hamitouche, poursuivis pour "atteinte à l'unité nationale" et "incitation à un rassemblement non armé".

Le procureur a requis également une amende de 100.000 DA contre chacun des trois accusés avec une déchéance des droits civiques pour une durée de 4 ans.

Lors de leur comparution, les accusés ont rejeté toutes les charges retenues contre eux affirmant "avoir participé comme tous les Algériens au Hirak populaire sans jamais inciter à la violence".

Il a soutenu également que les opinions qu'il affichait concernant le Hirak "ne contenaient aucune insulte, injure ou atteinte à l'unité nationale" ajoutant que ses couvertures "ont porté également sur les marches contre le Hirak et en soutien à l'organisation de l'élection présidentielle".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.