Nigeria: Des nigériannes au Liban appellent Buhari au secours

Au total, trente filles nigérianes bloquées au Liban ont supplié le gouvernement nigérian de les libérer de l'enfer et de les aider à rentrer chez elles, apprend-on du côté d'Actucameroun.

« Toutes campées dans une pièce avec des toilettes et d'autres services publics défectueux dans un bâtiment de la ville de Dawra au Liban », peut-on lire samedi dans une déclaration du président du Forum international des journalistes pour les migrations (JIFORM), M. Ajibola Abayomi.

En effet, c'est après une rencontre avec les victimes que le sieur Abayomi relaie ces informations. Elles sont pour la plupart des employées de ménages désirant échapper au traitement inhumain de leurs maîtresses et hôtes.

« Aidez-nous à faire appel au Service d'immigration du Nigéria (NIS), à l'Agence nationale pour l'interdiction de la traite des personnes (NAPTIP) et à d'autres pour nous sauver », a supplié Mlle Adebisi, l'une des victimes.

D'après les témoignages des victimes, l'ambassade du Nigéria au Liban avait tenté d'obtenir leur retour mais que leurs effets personnels et leurs passeports internationaux avaient été saisis.

« Nos employeurs nous ont coupé les poils avec une lame de rasoir et la police et leur immigration sont toujours de leur côté. Nous n'obtenons pas justice et nos vies sont en danger », a déclaré Abayomi citant la victime.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.