Afrique Centrale: Coronavirus - Les ministres des Finances esquissent un plan de relance

Les ministres de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac) chargés de piloter le Programme de réformes économiques et financières de la zone se sont réunis en visioconférence, ce lundi, pour examiner les programmes conclus avec le Fonds monétaire international (FMI) qui arrivent à terme dans certains pays. Il a été surtout question d'une esquisse de plan de relance économique après le coronavirus.

« Il y a la crise sanitaire qui a engendré une sévère récession à travers le monde. L'Afrique centrale n'est pas en marge. Nous avons donc discuté d'esquisse de plan de relance au niveau de l'Afrique centrale. » C'est Gilbert Ondongo, ministre congolais d'État, ministre de l'Économie qui a présidé cette réunion des ministres en charge des Finances, du plan et de l'intégration sous-régionale. Il a expliqué à la presse que le plan de relance économique de la zone Cemac comporte deux principaux axes, la production et la formation.

« Nous avons par exemple insisté sur le fait qu'on pourrait mettre en place en Afrique centrale une ou deux chaînes de valeur. Ça veut dire prendre en charge un processus complet de production qui va de la matière première jusqu'au produit dérivé. Si nous pouvons avoir une chaîne De production proprement d'Afrique centrale avec des segments de valeur dans chaque pays, ce serait une bonne chose. Nous avons aussi dit qu'en matière de développement humain nous accusons de retard, on doit peut-être faire une grande université d'Afrique centrale avec des spécialités dans chaque pays », a déclaré M. Ondongo.

Au sujet du partenariat avec le FMI, Gilbert Ondongo a indiqué que jusque-là les accords conclus avec cette institution ont porté sur les questions budgétaires. Les programmes à venir mettront l'accent sur le développement, a-t-il conclu.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.