Afrique: Reprise des négociations sur le remplissage et l'opération du Barrage de Renaissance

Khartoum — Les négociations sur le remplissage et l'opération du Barrage de la Renaissance parrainées par l'Union Africaine et la présidence de l'Afrique du Sud avec la participation des Ministres de l'Irrigation de l'Éthiopie, de l'Égypte et du Soudan, ont repris Lundi après-midi.

Le Ministre de l'Irrigation et des Ressources Hydrauliques du Soudan, Professeur Yasser Abbas, a affirmé dans son discours d'ouverture devant la réunion que la délégation Soudanaise de négociation avait mené des consultations extensives depuis la dernière tournée de négociations, étant donné les répercussions négatives liées au pas éthiopien pour remplir le barrage avant tout accord trilatéral sur la question comme il a été convenu lors des tournées précédentes.

Le Ministre a dit que la délégation du Soudan a souligné que le pas unilatérale avant de parvenir à un accord entre les trois pays a suscité à nouveau des soucis à propos d'une répétition possible d'une telle action à l'avenir, et à l'impact spécifiquement concernant les impacts environnementaux et sociaux sur les agriculteurs sur les rives du Nil Bleu et leur sûreté.

Il a dit que la délégation a également affirmé sa position sur la nécessité de signer un accord contraignant entre les trois pays qui garantisse la sécurité du Barrage Soudanais de Rossaires et un échange lisse d'informations dans ce domaine conformément à la loi internationale.

Il a dit que le Soudan a accueilli le rapport positif présenté par les experts de l'Union Africaine, considérant que les propositions présentées dans leur rapport pourraient former la base d'un accord satisfaisant entre les trois parties.

Par ailleurs, le Professeur Yasser Abbas, a demandé que la tournée actuelle de négociations soit décisive, la mise en place des agendas spécifiques pour une période de deux semaines et un rôle plus important soit accordée aux experts et observateurs pour rapprocher les points de vue, en se concentrant sur les questions en suspens et l'engagement à éviter de présenter de nouvelles questions à la table des négociations.

Il a déclaré que c'était pour aider à parvenir à un accord contraignant sur le remplissage et l'opération du Barrage de Renaissance, y compris un accord sur les futurs projets sur le Nil Bleu.

D'ailleurs, les parties aux négociations se sont mis d'accord sur la continuation des négociations sur le niveau des experts.

Les experts se concentreront sur les pistes techniques et juridiques. Ces pistes sont basées sur le rapport des experts de l'Union Africaine et les rapports soumis par les trois pays à l'issue de la tournée précédente de négociations.

Les trois parties ont également dit qu'ils ont convenus de revenir à la table des négociations, sur le niveau ministériel, le Jeudi, 6 Août 2020.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.