Madagascar: Maternité Befelatànana - Des chambres aménagées pour les porteuses du virus

Les femmes enceintes contaminées par le coronavirus seront séparées des autres parturientes, au centre hospitalier universitaire Gynécologie obstétrique à Befelatànana (CHU GOB).

Plusieurs chambres viennent d'être aménagées et rénovées dans cette grande maternité de la ville d'Antananarivo, pour accueillir les femmes enceintes suspectées de porter le virus de la Covid-19, ou les cas déjà confirmés.

Il s'agit du fruit de collaboration entre le ministère de la Santé publique et le Fonds des Nations Unies pour la population (Fnuap). « Cette mesure a été prise pour éviter la propagation du virus de Covid-19 chez les femmes enceintes qui viennent accoucher dans cet hôpital », précise le ministère de la Santé publique, hier.

Les femmes enceintes sont vulnérables au coronavirus. Elles peuvent être facilement infectées par la maladie. « Elles nécessitent des soins particuliers », selon l'indication du ministère.

L'objectif étant de préserver la santé de la mère et de diminuer le taux de mortalité maternelle. Le taux de mortalité maternelle est encore élevé à Madagascar, avec quatre cent décès maternels sur cent mille naissances vivantes.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.