Madagascar: Jirama - La vétusté des infrastructures se fait ressentir

Besoin de renouvellement. C'est en ce sens que la compagnie nationale de l'eau et de l'électricité entame le remplacement du matériel d'approvisionnement en eau de la capitale et ses environs. En collaboration avec la société Sud-Africaine TRG International, la Jirama opte pour le remplacement du tuyau existant par usinage de celui-ci avec une machine et la mise en place de suite du nouveau.

« Ce concept est avantageux du fait qu'il n'a pas besoin de longues tranchées, donc, l'état des chaussées est préservé et le désagrément des usagers est limité.Autre avantage est la rapidité des travaux, ce qui signifie la maîtrise de l'interruption du service, notamment la coupure d'eau limitée. Avec l'usage de cette technologie, la mutation des branchements et le ratissage sont effectués directement, les branchements illicites détectés et la qualité du raccordement des branchements est assurée » avancent les responsables de la compagnie.

Après Ilanivato où 1050 m de conduites ont été remplacées, cent soixante-six branchements mu tés vers la nouvelle conduite et Androndrakely, 820 m de conduites changées et quarante-neuf branchements mutés. Les travaux se poursuivent à Soavimasoandro avec 1498 m de conduites cibles dont 572 m déjà remplacées et quarante sept branchements déjà mutés.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.