Cote d'Ivoire: Obsèques de Mgr Pierre Marie Coty - Les condoléances du Pape François au peuple de Dieu en Côte d'Ivoire

Décédé dans la nuit du vendredi 17 juillet, à la Pisam, Mgr Pierre Marie-Coty sera inhumé ce mardi 4 août, dans la cour de la cathédrale Saint Paul du Plateau. Avant cette ultime séparation, le parolier de l'hymne national recevra les honneurs de la nation en présence du Président de la République Alassane Ouattara.

Selon une source proche de la famille contactée par le secrétaire général du gouvernement, Patrick Achi. La levée du corps est prévue sur l'esplanade de la cathédrale Saint-Paul, à 9h30,suivie de la messe à 10h.Pour le repos de son âme, une messe de requiem a été célébrée le samedi 1ereaoût, à la paroisse Christ Roi de Daloa. Le Nonce apostolique, Mgr Paolo Borgia,qui a présidé la célébration eucharistique en présence de Mgr Marcellin Kouadio, évêque du diocèse, a lu la lettre de condoléances du Pape François adressée au peuple de Dieu en Côte d'Ivoire et particulièrement au diocèse de Daloa, où l'évêque émérite a servi.

Le père Antoine Léga, responsable du foyer de la charité de Zébra, qui a fait l'homélie, a remercié le Seigneur pour la vie donnée à Mgr Pierre Marie-Coty. « 93 ans. Cette proximité de la centaine n'est pas courant de nos jours, encore moins ordinaire », a-t-il dit. Tout en notant que le prélat a été prêtre de Jésus-Christ durant 65 ans, dont 45 d'épiscopat. Aussi a-t-il remercié encore le Seigneur pour la vie et la mission à lui confiée. Force, courage et espérance.

Pour le prêtre, ce long chemin, non sans embuches a été possible grâce au bon vouloir de Dieu le Tout -Puissant qui a donné à l'évêque force, courage et espérance. « L'Eglise catholique en Côte d'Ivoire perd le doyen de son clergé.

Pas seulement un prêtre doyen d'âge, mais un vrai premier des cordées. Que sa prière soutienne tous les pasteurs du Seigneur en Côte d'Ivoire », a souligné le père Léga qui a été ordonné par le prélat en 1999. Il est convaincu que l'Eglise perd certes un pasteur, mais, elle reçoit un intercesseur. « La graine de l'évangile a vraiment été semée dans le champ qui continue de porter le nom : Diocèse de Daloa ».

Le père Léga a rappelé que Mgr Pierre Marie Coty a choisi comme devise ce qu'il y a d'essentiel dans les Saintes écritures : « Là où sont l'amour et la charité, Dieu est présent ». Ce leitmotiv lui a permis de braver routes et pistes impraticables.

Le prêtre a relevé l'humilité, la discrétion et le silence de l'évêque. Un artisan de l'amour de Dieu, journaliste de formation,qui fait partie des rares personnes de ce corps de métier, peu bavardes.

« Cet exemple de vie interpelle la jeune génération », a-t-il souligné, avant d'ajouter : « Si nous nous accordons pour dire que celui que nous pleurons a posé une pierre précieuse pour l'Eglise de Dieu, nous devons par ricochet continuer cette belle œuvre : l'évangélisation ». Car, soutien-t-il, dans la culture africaine, la perte d'un être cher suscite pleures et lamentations. Mais quand le deuil prend fin, chacun est appelé à plus de responsabilités et un souci ardent de s'acquitter de son devoir.

Rassembleur, cœur paternel Aussi a-t-il cité quelques valeurs léguées en héritage par Mgr Coty : son sens d'humanisme qui fait du diocèse de Daloa une famille de Dieu sûre et « hospitalière », terme inscrit dans l'hymne national dont il est l'auteur. Il a également souligné son caractère de rassembleur au cœur paternel,ce qui a favorisé l'éclosion des vocations sacerdotales. « Il nous a confié à la Vierge, notre Dame de la délivrance, à Issia, et ce haut lieu de pèlerinage ne peut que donner à tous grâces et bonheur ».

L'un de ses fils spirituels, le père Prégnon Andoche, a indiqué que Mgr Pierre Marie Coty était très attaché au sanctuaire Notre Dame de la délivrance d'Issia. Qui a été réalisé sous inspiration divine avec le père Paul Pageaud âgé de 89 ans, actuellement à la retraite au prieuré de Bazougers, près de Laval. La vierge Marie voulait un sanctuaire ; et depuis le 19mars 1992, la communauté des béatitudes accueille les pèlerins, dont le nombre augmente d'année en année.

Le père Prégnon a fait savoir que quand l'évêque prenait fonction dans le diocèse, il n'avait pas de prêtres noirs. Le premier qu'il a ordonné le 15 juillet 1976 est le père Ange Thomas Agoussi. Aujourd'hui,le diocèse compte 105 prêtres dont 37ordonnés par le défunt.

A son installation, il n'y avait également qu'une seule paroisse et 4 communautés religieuses à Daloa, à présent la localité compte 40 paroisses, et 14 communautés religieuses. Au nombre desquelles les sœurs Notre Dame de la paix, les sœurs dominicaines l'Anonciata, la Communauté des Béatitudes,la Communauté mère du divin amour et bien d'autres.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.