Cameroun: Livre - Le système de santé au scanner

interview

Apporter une nouvelle vision dans l'élaboration des politiques de santé basées sur une réflexion adaptée à la vie sociale et politique du Cameroun. Tel est l'objectif du Dr Albert ZE, à travers son nouvel ouvrage intitulé : « Stratégie de mise à niveau du système de santé camerounais ». Ce condensé de dix ans de travaux et de réflexions du lauréat du Prix africain de l'excellence pour l'année 2019 sera dévoilé au grand public demain à la Fondation Muna, au cours d'une cérémonie de dédicace.

Dans cette nouvelle publication, le meilleur chercheur en santé pour le Développement 2019 (distinction attribuée par le Comité scientifique du super prix africain de l'excellence à Abidjan, en Côte d'Ivoire), et fondateur de l'Institut de recherche pour la santé et le développement (Iresade), passe en revue le système de santé du pays et propose des solutions taillées sur mesure pour répondre au pouvoir d'achat des Camerounais. En prélude à la dédicace de son livre, il s'est confié à CT.

Vous procédez demain au dévoilement de votre tout nouvel ouvrage intitulé « Stratégie de mise à niveau du système de santé camerounais ». Qu'est-ce qui a motivé la rédaction de ce livre ?

Ce qu'il faut d'abord savoir, c'est que la santé est un élément essentiel dans le développement et la croissance économique des pays. Tous les pays africains essaient d'améliorer leurs systèmes de santé pour pouvoir répondre efficacement aux problèmes des populations. Ce qui fait que depuis les indépendances, les pays africains ont cherché des solutions et mis sur pied plusieurs politiques de santé. La question qui est toujours revenue après l'évaluation de ces systèmes de santé c'est celle de savoir pourquoi est-ce que nous n'avons pas de résultats positifs. Lorsque nous entrons dans la recherche des solutions à cette interrogation, on se rend compte qu'il y a beaucoup de choses qui avaient été faites, mais il faut comprendre qu'il y a des problèmes à plusieurs niveaux, comme celui de la structuration des systèmes de santé. Jusque-là, nous parlons du renforcement des systèmes de santé, mais je crois que nous devons plutôt parler de leur structuration en Afrique, avant de se positionner en termes de renforcement. Or ce n'est pas le cas.

Parlant de la vie sociale du pays, le cas de femmes retenues dans les hôpitaux pour non-paiement des frais d'accouchement préoccupe. Que proposez-vous pour ce cas ?

C'est un élément important qui avait été évoqué dans les travaux et nous avons essayé d'apporter une solution à cela parce que nous avons vu que c'est une préoccupation très importante. Nous nous proposons dans l'ouvrage une solution basée sur la compréhension des origines de ce malaise. Ce malaise rentre justement dans les problèmes de structuration de notre système de santé. Le socle sur lequel nos systèmes de santé sont basés n'est pas adapté à l'environnent socio-économique du Cameroun. Il y a également un problème d'adaptation des politiques sanitaires qui nous sont proposées et que nous essayons d'implémenter. La majeure partie des politiques sanitaires que nous avons déjà élaborées et proposées sont généralement des importations. Plusieurs éléments existent dans l'ouvrage dont l'objectif est d'apporter une nouvelle vision dans l'élaboration des politiques de santé basées uniquement sur une réflexion nationale et locale, suffisamment adaptée à la vie sociale et politique de notre pays.

L'ouvrage est-il l'aboutissement de votre dernière distinction en Côte d'Ivoire ?

La distinction a trouvé une réflexion qui était déjà en cours, l'ouvrage était bien avancé. C'est vrai que cette réflexion a participé dans beaucoup à ma distinction en 2019. Ce livre est plutôt l'aboutissement d'une longue série de réflexions qui avaient été publiées. Notamment, celle sur la résilience des systèmes de santé en Afrique et la gestion des crises sanitaires en Afrique.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.