Cameroun: Attentat terroriste du Mayo-Moskota - La compassion du président de la République

La situation déjà tendue dans les régions camerounaises anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest s’est aggravée, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

Sur instructions du chef de l'Etat, le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord est sur les lieux depuis hier soir.

Après l'attentat terroriste survenu dans la nuit de samedi à dimanche dernier dans la localité de Nguechewe, arrondissement du Mayo-Moskota dans le département du Mayo-Tsanaga, et qui a fait 19 morts, dont les deux kamikazes et 16 blessés, le président de la République a dépêché sur les lieux, le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord. Midjiyawa Bakari va apporter le réconfort du chef de l'Etat aux familles des dix-sept victimes civiles enregistrées au cours de cette tragédie.

Il se chargera en outre de transmettre aux blessés, le soutien nécessaire transmis par le président de la République pour la prise en charge de ceux-ci, internés dans les hôpitaux de Maroua et de Koza. On en sait un peu plus sur les circonstances de ce drame, selon un communiqué de presse rendu public hier soir par le ministère de la Défense. Il s'agit en effet de plusieurs terroristes qui se sont introduits dans le village de Nguetchewe à l'effet d'y poser des actes malveillants.

Ils s'en sont pris aux membres du Comité de vigilance du village et à d'autres civils qu'ils ont poursuivis dans des abris de fortune. C'est à ces endroits que deux kamikazes ont actionné des charges explosives qui ont causé la mort de dix-sept personnes. La situation est désormais sous contrôle grâce à la prompte intervention des éléments des forces de défense et de sécurité, tandis qu'une enquête a été ouverte afin de déterminer les contours de cette attaque terroriste qui vient endeuiller de nombreuses familles camerounaises.

C'est ce jour que le gouverneur Midjiyawa Bakari va rencontrer les familles des victimes et des blessés. Cet attentat terroriste intervient au lendemain de la tenue de la 17e session de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) tenue jeudi dernier par visioconférence et qui a adopté une décision pour la mise en œuvre d'une stratégie de lutte contre le terrorisme dans la sous-région.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.