Cameroun: Administration - Chefferies traditionnelles - Concertation dans les Hauts-Plateau

Une rencontre présidée hier par le préfet Ousmanou Yampen, en présence du Pr. Luc Sindjoun, conseiller spécial du président de la République.

Des applaudissements nourris. Puis le refrain de l'hymne national est entonné. Les uns et les autres se congratulent pour l'issue heureuse des travaux, qui augure d'une collaboration désormais plus saine entre les chefferies traditionnelles et l'administration. Hier, dans la salle de réunions de la préfecture de Baham, les maires, les chefs traditionnels et les élites des Hauts-plateaux se sont retrouvés autour du préfet Ousmanou Yampen, dans le cadre de la rencontre de concertation initiée par l'autorité administrative. Le secrétaire général du Comité central du Rdpc, Jean Nkuete a pris part à cette rencontre qui a permis de rappeler un certain nombre de dispositions réglementaires concernant le rôle, l'importance et la place des chefferies traditionnelles dans la République.

Pour le Pr. Luc Sindjoun, dans la vision et la politique du président de la République, les chefferies traditionnelles font partie de la République, et jouent le rôle de courroie de transmission entre les populations et l'administration, un rôle de préservation du patrimoine. Leur place est si forte que le président de la République, au moment de la mise en œuvre du statut spécial des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, intègre la « House of Chiefs ». Dans le même ordre d'idées, les chefs traditionnels vont jouer un rôle important dans les conseils régionaux. « C'est dire que la place des chefferies traditionnelles est dans la République, dans le soutien constant au président de la République, en ce qu'il est le garant de l'ordre, de la démocratie, de l'Etat », réaffirme le conseiller spécial du président de la République.

La maire de Bamendjou, René Kamdoum, au nom des maires des Hauts-plateaux, relève que les chefs traditionnels doivent être derrière le chef de l'Etat parce qu'il incarne les institutions et est le garant de la paix, du développement. Les maires qui l'ont voté sont là pour rendre visibles ses actions sur le terrain. Aussi, promet-il que les magistrats municipaux des hauts-plateaux vont continuer à sensibiliser les populations pour qu'elles soient unies, et marchent comme un seul homme derrière lui pour les actions de développement futures.

Le préfet Ousmanou Yampen, lui, se dit satisfait de l'objectif atteint dans son rôle d'encadrement des chefs traditionnels et promet de multiplier ce type de rencontres pour permettre aux uns et aux autres de pouvoir mieux cerner les contours des lois et règlements, pour pouvoir mieux accomplir leurs missions.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.