Congo-Brazzaville: Allocations Covid-19 - Bacongo veut sélectionner les vrais bénéficiaires

Le comité pluri-acteurs de certification des données issues de l'identification et de l'enregistrement des ménages vulnérables du deuxième arrondissement de Brazzaville a déployé, depuis le 3 août, des équipes dans les neuf quartiers que compte Bacongo.

Munis de badges, masques et de gels hydro-alcooliques, environ une quarantaine de personnes identifiables par leur code vestimentaire sillonnent les différentes rues, avenues et artères de Bacongo.

L'objectif étant de certifier les données issues de l'identification et de l'enregistrement des ménages vulnérables réalisés par les enquêteurs et chefs de blocs. Tout ceci avant la compilation de tous les rapports et la présentation de la situation globale des opérations en termes de ménages enregistrés, ménages enquêtés, ménages jugés très pauvres, pauvres et moins pauvres, ménages retenus et déclarés éligibles à l'allocation d'urgence, le 6 août prochain.

« A compter de cet après-midi, il y aura une descente sur le terrain pour aller vérifier certaines anomalies que nous avons constatées ici et là, en vue de faire un travail de compilation ce jeudi pour permettre au ministère des Affaires sociales de satisfaire les ménages qui le méritent, qui sont vraiment dans le besoin », a expliqué le curé de la paroisse Notre-Dame- du Rosaire de Bacongo, l'abbé Mesmin Prosper Massengo, précisant que l'église est dans ce processus comme actrice pour pouvoir aider l'Etat à bien aider ceux qui sont réellement dans le besoin.

Même son de cloche du côté du député de la première circonscription électorale de Bacongo, Préférence Gérald Matsima Kimbembé, qui tient aussi au bon déroulement de cette opération. « Nous sommes ici pour regarder si ces listes ont été bien faites. Je suis sûr que chez nous, ce seront les personnes cibles qui vont bénéficier de cette allocation parce que nous allons nous-mêmes descendre sur le terrain pour juger la véracité de tout ce qui a été fait. Je peux dire que ce sont les ayants droit qui sont sur les listes qui vont percevoir leur dû », a-t-il assuré.

En effet, ces équipes ont été déployées à l'issue de la réunion du comité pluri-acteurs comprenant les représentants de l'administration publique, des confessions religieuses, de la société civile, ainsi que les élus du deuxième arrondissement. Cette structure présidée par l'administrateur-maire de Bacongo, le Dr Simone Loubienga, tient à la réussite de cette opération qui se déroule dans le strict respect des règles barrières. « La méthode est basée sur la vérification de la littérature prise, contenue dans les bottins des différents quartiers. Nous nous sommes répartis les quartiers, afin de mieux capitaliser le temps imparti qui était de dix jours. Chaque groupe a fait ressortir les dérives contenues dans les registres pour apporter les corrections nécessaires. Ces corrections sont contenues sur un fichier numérique que nous allons remettre au ministère des Affaires sociales », a dévoilé l'administrateur-maire.

Notons que le gouvernement s'est engagé à accorder une allocation d'urgence de 50 000 FCFA à 200 000 ménages vulnérables, afin de leur permettre de se procurer des denrées alimentaires et autres produits de première nécessité pendant la période de confinement.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.