Madagascar: Transport aérien - Cinq vols pour rapatrier les ressortissants français

La Commission européenne met à jour deux fois par an sa liste noire de compagnies aériennes qui sont interdites de vols en Europe. Le premier est au mois d’avril et le deuxième au mois de novembre.

Soulagement pour les ressortissants français. Ce mois-ci, un vol spécial Air France reliera chaque dimanche, Antananarivo à la capitale française, où à l'arrivée comme au départ, les contrôles sanitaires seront rigoureux. Pour ces vols, chaque passager doit se soumettre à un test de dépistage de Covid-19,et ce, 72 heures avant son départ.

Les résultats de ces tests sont contrôlés par la compagnie aérienne à l'embarquement. « À défaut de ce test, les passagers sont systématiquement dirigés vers les équipes du dispositif sanitaire chargées de procéder à un test PCR. Si les voyageurs refusent de réaliser le test à leur arrivée à l'aéroport, le dispositif sanitaire sollicite alors un arrêté préfectoral de placement en quarantaine », selon les consignes sur le si te web de l'Ambassade de France.

Chaque semaine, une demande d'autorisation est déposée à l'Aviation civile de Madagascar (ACM), selon les précisions officielles. Le déplacement vers la France est à motiver par un justificatif. « Les concernés discutent directement avec les compagnies pour l'achat du billet », indique une source au niveau de l'Ambassade française dans la capitale. Dans les régions, les ressortissants français demandent une prise de considération de leurs cas. « On y travaille et des discussions sont envisagées avec Air Madagascar pour le transport de personnes vers Antananarivo », selon un responsable.

Pour le premier dimanche de ce mois, le vol affiche complet. Un gérant local d'une agence de voyage avance qu'il faudrait au minimum trois millions-neuf-cent-vingt-mille ariary pour un aller simple vers Paris.

Dans l'Hexagone, des ressortissants malgaches attendent eux aussi des vols de rapatriement. Et la possibilité pour leurs compatriotes de quitter Madagascar pour la France. « Il y a des risques dans les deux pays. La propagation du coronavirus étant ce qu'elle est, un rapprochement entre les autorités des deux Etats devrait être envisagé. Il y a quelque part, la théorie de la réciprocité. Même si la fermeture des frontières est maintenue à Madagascar, la compagnie aérienne nationale devrait pouvoir effectuer des vols Paris-Antananarivo et Antananarivo-Paris pour rapatrier les ressortissants malgaches. Le trafic aérien a déjà repris en France », soutient un juriste.

Dans son communiqué datant de jeudi, la compagnie Air Madagascar prolonge la suspension de ses vols de transport de passagers à l'international jusqu'au 31 août, à l'exception des vols de rapatriement et de cargo.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.