Madagascar: EPS-Toamasina - Les gestes barrières respectées

La photo d'élèves en train de courir en portant un masque a provoqué la colère de certains parents. « Pour des raisons sanitaires, l'accès aux centres où se déroulent les épreuves d'éducation physique et sportive a été refusé aux parents. Mais j'ai entendu dire que certains élèves ont couru en portant un masque. D'un autre côté, le terrain où les épreuves se sont déroulées est en mauvais état, la boue est glissante. Cette situation réduit la performance des élèves », déplore un parent d'élève.

Celui-ci a peur que son enfant suffoque après les efforts physiques fournis, avec en plus, le masque sur le visage. « Mon enfant a dit qu'il devrait obligatoirement porter le masque durant les épreuves. J'ai aussi remarqué que durant les autres épreuves, certains candidats portaient le masque au CEG Ratsimilaho », ajoute le parent d'élève.

Réunion préliminaire

Pour sa part, le premier responsable au niveau de la circonscription scolaire I de Toamasina a apporté des précisions sur le respect des différentes mesures imposées. « La CISCO a coordonné une réunion préliminaire avec les chefs de centres et le coordonnateur régional de sports sur le sujet. Ainsi, le port de masque est obligatoire avant l'épreuve, mais lorsque celle-ci commence, le masque peut être mis sous le menton durant la course de vitesse ou encore lors de l'épreuve de 800 m pour éviter tout problème d'essoufflement», précise Joseph Ramarolahy, chef de la circonscription scolaire de Toamasina I.

Par respect de la mesure sanitaire, les élèves ont été répartis à une cinquantaine de candidats par heure. « Les épreuves ont commencé à 7h jusqu'à midi. Pour les épreuves collectives comme le football ou le handball, les candidats suivront un circuit particulier », explique le chef de la circonscription scolaire. Près de quatre-mille-sept-cent-soixante-quinze sur six mille candidats passent les épreuves d'éducation physique et sportive du BEPC au niveau de cette Cisco. Les épreuves ont débuté lundi pour s'achever ce vendredi.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.