Algérie: CNES-ONPPE - Convention de coopération pour élaborer un plan de protection de l'enfance

Alger — Une convention de coopération a été signée, mardi à Alger, entre le Conseil national économique et social (CNES) et l'Organe national de protection et de promotion de l'enfance (ONPPE), dans le but d'élaborer un plan d'action commun en matière de promotion de l'enfance.

La convention a été signée par le président du CNES, Redha Tir et la déléguée nationale à la protection de l'enfance, présidente de l'ONPPE, Meriem Cherfi, en présence de cadres des deux instances.

La convention vise, selon les signataires, «à définir un cadre de coopération, notamment en termes d'objectifs de développement liés à l'enfance, en vue de dégager une vision commune et d'engager un travail de terrain en coordination avec toutes les parties concernées», et «à mettre en place un plan d'action annuel visant à programmer des activités, à fixer des délais et à évaluer les montants à affecter pour leur réalisation».

Les clauses de cette convention prévoient l'organisation d'ateliers de sensibilisation, en faveur des acteurs de la société civile activant dans le domaine de l'enfance», en veillant «à renforcer les capacités des professionnels, des intervenants et acteurs dans ce créneau, à travers l'organisation de cycles de formation, d'ateliers et de réunions sur la protection et la promotion de l'enfant».

Il est prévu, en outre, «la création d'une commission mixte composée de représentants des deux instances pour le suivi de l'application des clauses de cette convention» qui tend «à développer la coopération dans l'intérêt de l'enfant».

Dans son allocution, le président du CNES a affirmé que l'objectif de cette convention était de promouvoir l'enfance et de favoriser l'épanouissement de cette frange de la société, à travers «l'élaboration d'études de terrain sur des thèmes liés à l'enfance, notamment en ce qui a trait au travail des mineurs et à la situation socio-psychologique de l'enfant».

Selon le même responsable, cette action est menée avec la participation des experts et des cadres des deux parties, afin «d'asseoir une politique nationale en matière d'enfance» comme «document permanent» sur lequel se baseront les différentes activités, outre le développement «d'un budget-programme destiné à l'enfance», afin de promouvoir cette catégorie sociale.

A cette occasion, M.Tir a fait état d'un projet d'organisation d'une conférence nationale sur "l'enfance et l'adolescence" durant le mois d'octobre prochain « pour parvenir à une approche visant l'amélioration de la politique publique de l'enfance», et ce à l'initiative du CNES et de l'ONPPE.

De son côté, Mme Cherfi a affirmé que cette convention s'appuiera sur plusieurs programmes et études de terrain pour l'édification d'une stratégie visant «l'amélioration de la situation de l'enfance», avec le concours de tous les secteurs concernés et les intervenants dans le domaine de l'enfance et avec la participation des acteurs de la société civile.

Par ailleurs, Mme Cherfi a souligné que l'ONPPE avait ouvert des canaux de communication avec les familles durant cette conjoncture sanitaire exceptionnelle et pris plusieurs mesures pour les accompagner, au profit de leurs enfants, en leur prodiguant les conseils et orientations nécessaires.

L'ONPPE a reçu via le numéro vert (11/11) plusieurs appels de citoyens pour demander des informations ou exprimer leurs préoccupations relatives notamment à la covid-19, ajoutant que l'organe rappelle lors de ces communications téléphoniques, les mesures préventives nécessaires notamment celles inhérentes à la catégorie des enfants, sachant qu'il a reçu depuis le mois de janvier dernier, 1.375 signalements de cas d'atteinte aux droits de l'enfant.

A cette occasion, Mme Cherfi a fait savoir que l'ONPPE avait lancé via son site internet plusieurs activités culturelles au profit des enfants durant la période du confinement afin de contribuer au développement de leurs talents, outre le lancement d'un concours national sur les droits de l'enfant auquel 3000 enfants ont pris part.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.