Ile Maurice: Opération de remorquage du MV Wakashio à Pointe D'Esny pour bientôt

communiqué de presse

GIS - 3 août 2020 : Le PSV Stanford Hawk et l'équipe de sauvetage, dirigée par le capitaine Lars Tesmar, à Maurice depuis le 30 juillet 2020, se rendront sur le site d'échouement du navire Wakashio à Pointe d'Esny en vue d'une évaluation des travaux à entreprendre avant de procéder à l'opération de remorquage.

Ces détails ont été communiqués par le ministre de l'Environnement, de la Gestion des Déchets solides et du Changement climatique, M. Kavydass Ramano, lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de l'Economie bleue, des Ressources marines, de la Pêche et de la Marine, M. Sudheer Maudhoo, à Port-Louis le 31 juillet 2020.

Pour rappel, le navire Wakashio de l'Okiyo Maritime Corporation / Nagashiki Shipping Co.Ltd s'est échoué le 25 juillet 2020 au large des côtes mauriciennes à Pointe d'Esny. Le navire avait quitté la Chine en direction du Brésil, avec pour dernière escale, Singapour.

Le ministre Ramano a indiqué que tous les membres d'équipage du navire Wakashio de même que l'équipe du PSV Stanford Hawk ont été soumis à un test de Covid-19 dont les résultats sont négatifs. Il a rassuré la population qu'à ce jour, aucun déversement d'hydrocarbures n'a été observé à la suite de cet échouement et suivant un premier exercice d'échantillonnage et d'analyse de la qualité des eaux côtières le dimanche 26 juillet 2020 par le National Environmental Laboratory (NEL) de Pointe d'Esny à Blue Bay.

« Des tests sont effectués quotidiennement par le NEL et l'eau de mer a été collectée à cinq endroits, à savoir au poste de la NCG, à Blue Bay, à Pointe d'Esny, à Pointe Jérôme et au front de mer de Mahebourg », a déclaré le ministre. M. Ramano a souligné que le plan national d'intervention en cas de déversement d'hydrocarbures a été activé dès le 26 juillet 2020 sous la présidence du directeur de l'environnement.

En outre, a signalé le ministre, des barrages ont été déployés sur 332 m par la National Coast Guard à l'entrée du parc marin de Blue Bay. L'installation de 500 m de barrages supplémentaires est aussi prévue à l'avant du navire échoué par mesure de précaution. Il a ajouté qu'un programme de surveillance régulier a été établi, allant des sites de Mahebourg à Blue Bay.

Pour sa part, le ministre de l'Economie Océanique, des Ressources marines, de la Pêche et de la Navigation, M. Sudheer Maudhoo, a évoqué les actions nécessaires et immédiates entreprises par son ministère depuis l'échouement du navire Wakashio à travers le suivi quotidien par un comité de coordination. Il a précisé que Rogers Shipping Ltd a été désignée pour représenter les propriétaires du Wakashio et la société de sauvetage est la Smit Salvage Pty Ltd. M. Maudhoo a fait ressortir que son ministère dressera une liste de toutes les personnes concernées pour la réclamation d'assurance comme les 52 pêcheurs de la région de Pointe d'Esny dont le travail est impacté par la situation.

De plus, a annoncé le ministre, d'autres remorqueurs, notamment le Fujairah, sont attendus à Maurice. « Une enquête a déjà commencé pour déterminer la cause de l'échouement et un premier rapport préliminaire est attendu dans deux mois, » a affirmé M. Maudhoo.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.