Ile Maurice: Créer les conditions d'une relance économique souveraine, inclusive, durable et digitale

communiqué de presse

GIS - 5 août 2020 : Le Finance (Miscellaneous Provisions) Bill 2020, qui amende quelque 70 législations en vue de pouvoir mettre en œuvre les mesures énoncées dans le budget 2020-2021, a été voté à l'Assemblée nationale hier.

Dans son résumé des débats sur le Finance Bill, le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy, a affirmé que ce projet de loi permettra de créer les conditions d'une relance économique qui sera souveraine, inclusive, durable et digitale.

« Le projet de loi aidera à préserver les emplois et moyens de subsistance des plus démunis, et la transition sociale et environnementale de Maurice sera également accélérée tout en faisant repartir la machinerie économique », a-t-il fait ressortir.

Le grand argentier a déclaré que selon les récentes estimations faites au niveau local, l'implémentation du budget 2020-2021 permettra au pays d'atteindre une croissance positive d'au moins 7 % en 2021.

Les politiques fiscales du gouvernement telles qu'annoncées dans le budget 2020-2021 ont également été abordées par Dr Padayachy, qui a souligné la nécessité de rendre la fiscalité plus juste et plus efficiente. Il a ainsi rappelé que les recettes fiscales issues de l'impôt sur le revenu à Maurice représentent 1,98 % du produit intérieur brut (PIB), le ratio de l'imposition sur les sociétés est de 2,57 %, et l'imposition à laquelle sont soumis les particuliers et les entreprises est à 4,83 %.

Pourtant, a indiqué le ministre, les dépenses récurrentes du gouvernement, notamment la protection sociale, le service public, la protection de l'environnement et le logement, représentent près de 30 % du PIB.

La Contribution Sociale Généralisée

L'introduction de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) comme une étape majeure pour assurer la durabilité du système social a aussi été commentée par le ministre. Il a signalé que le Finance Bill 2020 permet la création de conditions requises pour le maintien des acquis sociaux obtenus par les Mauriciens au travers des années. « Le régime de la CSG s'appliquera à tous les employés et employeurs, et la contribution commencera à partir du 1e septembre 2020 », a-t-il dit.

Revenant sur le maintien de la note positive de Maurice par Moody's, Dr Padayachy a précisé que cette décision traduit la capacité de l'économie mauricienne à absorber les chocs économiques internationaux. « Elle inscrit la qualité et l'efficacité de nos institutions, de notre cadre de bonne gouvernance et de notre politique macroéconomique comme autant de facteurs qui ont permis de conforter la performance de Maurice », a-t-il conclu.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.