Madagascar: Andry Rajoelina et « sosialim-bahoaka » - Ferme mise en garde contre les chefs Fokontany

Le président Andry Rajoelina à Antanikatsaka Itaosy pour constater de visu la campagne de distribution des aides « Sosialim-bahoaka ».

Des manifestations ont eu lieu, hier, à Andranonahoatra Itaosy. La raison en est que de nombreuses personnes se sentent écartées des aides octroyées par l'Etat. Dû au mécontentement des gens, la circulation a été même coupée à un certain moment.

Face aux plaintes de ceux qui se sentent victimes, le président Andry Rajoelina et son épouse se sont rendus, hier, au stade Antanikatsaka Itaosy pour constater de visu la réalité mais également, pour poursuivre la campagne de distribution des aides « Sosialim-bahoaka » dans le district d'Atsimondrano. Pour cette première journée, 1.000 ménages issus des communes de Bemasoandro, Andranonahoatra et Fiombonana ont reçu le coup de pouce de l'État pour faire face aux difficultés engendrées par la crise sanitaire. Par ailleurs 3.000 foyers par jour recevront le «Sosialim-bahoaka» dans les 15 prochains jours pour ce qui est du district d'Atsimondrano.

Équitablement. Lors de l'évènement d'hier, le président Andry Rajoelina a tenu à rencontrer les habitants d'Itaosy qui ont exprimé leurs mécontentements pour avoir été oubliés dans la précédente distribution d'aides sociales. Le Chef de l'État a tenu à rassurer la population locale en affirmant que tous les foyers vulnérables recevront équitablement le « Sosialim-bahoaka » et des mesures ont déjà été prises à cet effet. « Aucun foyer vulnérable ne sera laissé pour compte. L'État sera à vos côtés pour faire face à cette crise sanitaire », a déclaré le président Andry Rajoelina. Le Chef de l'État a également lancé une ferme mise en garde contre les chefs fokontany et les autorités locales qui seraient tentées de détourner les aides destinées à la population. Toujours est-il que les chefs Fokontany pourraient être remplacés ou sanctionnés s'ils seront reconnus coupables de corruption ou de magouille.

Foyers vulnérables. A l'instar des autres communes, les foyers vulnérables du district d'Atsimondrano bénéficieront aussi d'un pack familial de Tambavy CVO, d'un sac de riz, de 2 litres d'huile alimentaire, de boîtes de lait concentré, des légumineuses, du sucre et du sel. Le président de la République n'a pas manqué d'inviter la population à respecter les mesures d'hygiène et de prendre le remède traditionnel amélioré Tambavy CVO afin de se protéger contre la maladie. Le président Andry Rajoelina a également annoncé que le stade d'Antanikatsaka fera l'objet d'une réhabilitation aux normes ainsi que la mise en place d'un terrain de football synthétique.

Vécu quotidien des gens. À Madagascar, le Covid-19 est avant tout une crise socio-économique qui pèse directement sur le vécu quotidien des gens. Auparavant, il y avait eu le « Tosika Fameno » où des ménages ont bénéficié d'un transfert monétaire non conditionnel de 100.000 Ar défini par l'État malgache représenté par le ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme et le Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes dans le cadre du Plan Stratégique d'Urgence Sociale Covid-19. Mais des voix se sont élevées quant à la composition des gens qui ont pu en bénéficier.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.