Tunisie: Justice | Verdict de la cour d'appel - Allégement de la peine et libération de Ben Brik

5 Août 2020

Ses avocats ont réclamé la suspension du jugement rendu par le Tribunal de première instance et l'application du décret-loi 1515 relatif à la liberté de presse, d'impression et d'expression.

Le procès du journaliste et écrivain Taoufik Ben Brik, condamné à un an de prison ferme pour diffamation, a débuté hier.

Ses avocats ont réclamé la suspension du jugement rendu par le Tribunal de première instance et l'application du décret-loi 1515 relatif à la liberté de presse, d'impression et d'expression.

Le collectif de défense a appelé, au cours de l'audience, à l'indépendance de la justice.

Interrogé par le procureur général près la Cour d'appel, Ben Brik a répondu être un journaliste d'investigation qui défend les libertés et qui n'a jamais cherché, sciemment, à nuire au corps des magistrats.

Après les plaidoiries de la défense, la Cour d'appel a prononcé un verdict qui allège la peine d'un an de prison ferme à six mois de prison avec sursis et par conséquent sa libération.

Condamné en première instance à un an de prison ferme, Ben Brik est incarcéré depuis le 23 juillet dernier.

Il a été jugé sur la base de l'article 128 du Code pénal et des articles 54 et 55 du décret-loi 115 pour «outrage et diffamation à un fonctionnaire public dans l'exercice de ses fonctions».

Lundi, le Syndicat national des journalistes tunisiens (Snjt) a appelé à la libération immédiate du journaliste Taoufik Ben Brik et au classement de l'affaire.

Le Syndicat a également critiqué «les graves dysfonctionnements procéduraux» ayant entaché l'affaire.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.