Gabon: À la recherche de nouveaux financements pour promouvoir l'agriculture locale

C'est par visioconférence que les experts du programme de la gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés ont finalement clôturé une étude de dix-huit (18) mois. Cette étude portant effectivement sur la deuxième phase du programme graine. Ils se sont réunis dans le cadre de suggérer un soutien de la Banque Africaine de Développement (BAD).

La Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés, financée par l'État gabonais et des bailleurs de fonds, a mobilisé près de 300 milliards de francs CFA en 2014 lors son lancement. Cette année 2020, soit six ans après, le programme nécessite d'un appui financier de la Banque Africaine de Développement (BAD) afin d'ennuager l'échelon 2015-2025 de son objectif de promouvoir l'agriculture locale. Selon Diane Biboundza, la Coordinatrice du projet, ils disent avoir "le rapport principal qui décrit comment implémenter le projet d'appui au Programme graine". Dans ce rapport figure tout ce qui est des infrastructures rurales et agricoles, sans oublier quelques manuels.

Les agriculteurs indépendants et les coopératives, représentants premiers de cette initiative gouvernementale, sont constamment en activité dans l'espoir de s'en sortir. Depuis plusieurs années déjà, ces derniers ne bénéficient plus de subventions tandis que le Programme graine a fait son entrée dans sa phase de garnissage. " Nous avons développé des plantations pour les coopératives dans six (6) provinces dont certaines y travaillent et arrivent à vivre avec celles-ci", a indiqué Calix Mbeng, Coordinateur général du Programme graine.

Notons tout de même que le Gabon dépense, tous les ans, 450 milliards de francs CFA pour l'importation des denrées alimentaires. Le projet agricole, actuellement dans six provinces du pays, devrait permettre une production d'environ 274000 tonnes de récoltes alimentaires chaque année. Mais l'on est encore loin du coup !

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.