Gabon: Ngounié - La transformation des produits agricoles revient

La recherche des gains s'intensifie avec la valorisation des produits agricoles. L'huile de palme se consomme depuis des siècles au sud Gabon. Les techniques modernes ont pris le dessus pour une meilleure productivité certes, mais la pratique artisanale résiste encore en milieu rural.

(Gabonews) : Avec l'évolution de la société de consommation, la population rurale a abandonné beaucoup de techniques de procuration d'argent. Il est rare aujourd'hui de voir des femmes, par exemple, de produire de l'huile artisanale. Odette au village Nanga le fait occasionnellement. "C'est un travail pénible, je fais ça à la main souvent seule" déplore-t-elle. La création de coopérative est une idée que préconise Carine Tsimba Mouiti de l'ONG Muyissi Environnement.

L'implantation du spécialiste d'huile rouge ,Olam, serait un atout pour regrouper les communautés. En 2018, le village Ferra autour de Ndendé avait abrité un atelier de transformation des produits agricoles sous l'égide de Muyissi Environnement. Peu de femmes ayant participé à ces journées d'apprentissage appliquent les acquis, regrette Florence Manfoumbi. L'incitation à la création d'un réseau de techniciens ruraux est une des solutions de lutte contre la pauvreté.

Le partage des techniques de transformation de produits agricoles vise à participer à la réduction de la dépendance alimentaire. " Nous pouvons parvenir à cet objectif" croit avec conviction le pasteur Jean Christophe Mombo de l'église de l'alliance chrétienne à Ndendé. Il a choisi la production des légumes.

La diversification des sources de revenus existe , mais elle reste sous-exploitée par les nationaux notamment. "Il faut poursuivre la sensibilisation" estime Roland Yangari. La modernité a pris le dessus sur la fabrication artisanale de bien de produits agricoles.

Les collectivités locales gagneraient en organisant des ateliers d'apprentissage de nouvelles techniques de valorisation de produits locaux tout en améliorant le rendement, car cela serait une plus-value.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.