Angola: La ministre des Finances veut plus de dynamisme sur le marché des capitaux

Luanda — La ministre des Finances, Vera Daves, a appelé mardi les nouveaux responsables de la Commission des marchés de capitaux (CMC) à contribuer par des mesures audacieuses, pour un plus grand dynamisme de cet organe de contrôle et de régulation.

Vera Daves, qui a investi les nouveaux membres de la CMC, récemment nommés par décret présidentiel, a dit qu'un fort dynamisme prévaut sur le marché secondaire de la dette publique, dont les résultats suggèrent que les autres instruments contribuent à relancer l'économie dans son ensemble.

Pour cette raison, la titulaire des Finances souhaite compter sur la capacité des équipes à dynamiser le marché.

Vera Daves a investi Maria da Conceição Uini Baptista en tant que présidente du Conseil d'administration de la CMC, secondée par des administrateurs Edna Nogueira Fernandes da Silva Kambinda, Edna Augusto dos Santos Nunda Barbosa de Mascarenhas, Filinto de Sousa Bravo Soares et António José da Silva.

La nouvelle présidente de la CMC, Maria Uini Baptista, a promis de faire connaître cet organisme, tant au niveau national qu'international.

Les données du rapport annuel d'activités et des comptes 2019 de la Commission du marché des capitaux indiquent une performance positive du secteur.

Concernant le marché secondaire, le volume des transactions sur la Bourse angolaise de la dette et des valeurs mobilières (BODIVA) a atteint environ 874,16 milliards de Kwanzas, ce qui représente une croissance de 10% par rapport à 2018.

La valeur nette globale (VLG) de l'industrie d'organismes d'Investissement Collectif (OIC), à fin 2019, s'élevait à 186,65 milliards de Kwanzas, correspondant à une variation positive de 191,05% par rapport à la même période en 2018.

Quant au nombre de comptes à la Centrale de Valeurs Mobilières d'Angola (CEVAMA), 4607 ont été ouverts en 2019, soit une augmentation de 23% par rapport à l'année précédente.

La CMC cherche à assurer les conditions nécessaires au fonctionnement du marché, avec un ensemble d'actions en adéquation avec sa mission et ses objectifs stratégiques, basés sur la production d'une régulation simple et efficace, le développement et la promotion du marché et l'amélioration des mécanismes de contrôle et l'adoption d'une supervision fondée sur les risques.

La CMC a pour mission de Réguler, superviser et Inspecter, c'est-à-dire s'assurer que les règles du jeu sont claires et respectées par tous les participants.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.