Afrique Centrale: Relance économique - La Cemac affûte ses armes

Les membres du comité inter-Etats étaient réunis hier en visioconférence en prélude à la session du Conseil des ministres de l'Union économique d'Afrique centrale qui se tient le 10 août prochain.

« Lorsqu'il y a une crise, il y a aussi des opportunités et la région peut profiter de cette situation pour renforcer son système de santé, maintenir la stabilité macroéconomique, renforcer l'intégration qui est une nécessité et investir dans le capital humain ». Cette citation puisée du rapport sur les perspectives économiques de la Banque africaine de développement du mois de juin a été reprise hier par le président de la Commission de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac), Daniel Ona Ondo. Pour lui, une crise est aussi ce mal après lequel peuvent survenir des jours heureux. C'est en tout cas son espérance. Il l'a formulée hier au cours de la réunion du comité inter-Etats de l'Union économique d'Afrique centrale (Ueac) tenue en visioconférence. C'était sous la présidence de Charles Assamba Ongodo, président dudit comité.

Plusieurs dossiers étaient inscrits à l'ordre du jour de cette réunion qui se tient jusqu'à ce 05 août. Il s'agit, entre autres, de l'examen des mesures de relance d'après Covid-19, notamment le plan de relance communautaire proposée par le Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières et la création d'un fonds multilatéral destiné à regorger l'épargne financière sur les ressources pétrolières. Dans le même temps, Daniel Ona Ondo a indiqué qu'il sera question de se prononcer sur les sources alternatives du financement de la Communauté ; la demande de suspension temporaire des critères de surveillance multilatérale formulée par certains Etats dans le contexte économique difficile actuel ; la relance de la libre circulation des hommes et des biens en zone Cemac.

Sur le plan institutionnel, il s'agit aussi d'examiner le règlement relatif à la suppression des frais d'interconnexion sur les réseaux mobiles en zone Cemac ; les propositions de nomination dans les différentes instances de communauté, etc. « Je reste donc persuadé que notre Communauté tirera toutes les leçons de cette crise pour impulser davantage son processus d'intégration, tout en poursuivant sa quête pour l'émergence en vue de l'amélioration des conditions de vie des populations», a souhaité Daniel Ona Ondo.

Le comité inter-Etats se réunit ainsi en prélude à la 35e session le 10 août prochain du conseil des ministres de l'Ueac. Instance de la Cemac qui a pour mission d'établir en commun les conditions d'un développement économique et social harmonieux dans le cadre d'un marché ouvert et d'un environnement juridique approprié.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.