Madagascar: Dotation additionnelle en équipements de protection individuelle et en médicaments pour la population et les agents de santé

Antananarivo — Depuis l'annonce officielle des trois (03) premiers cas de COVID-19 par le Président de la République, SEM Andry RAJOELINA, le 20 mars 2020, le nombre de cas confirmés de Covid-19 a dépassé la barre des 11 000.

À ce jour, vingt-et-une (21) sur les vingt-deux (22) régions sanitaires de Madagascar sont touchées par cette épidémie. Analamanga, qui est l'épicentre de l'épidémie, avec 79% des cas, et d'autres régions, nécessitent une mobilisation continue des ressources, un approvisionnement en équipements et en médicaments de première nécessité pour protéger la santé de la population Malagasy et assurer la sécurité des agents de santé.

Pour rappel, soixante districts sanitaires sur les cent quatorze (60/114) que compte le pays sont touchés.

Ainsi, pour répondre aux besoins urgents pour une prise en charge adéquate des cas confirmés dans les formations sanitaires, ainsi que pour la continuité des services essentiels dans les structures de santé, maternités et centres de référence obstétricale, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) apporte son soutien et a mobilisé les autres agences du Système des Nations Unies (UNFPA, PNUD, et PAM) ainsi que la Croix Rouge Malagasy (CRM).

Des dons d'équipements de protection individuelle et des médicaments, d'une valeur estimée à plus de 724 000 USD soit plus de 2 751 200 000 MGA, dont 500 000 USD par l'OMS et 224 000 USD par l'UNFPA ont été remis au Ministère de la Santé Publique.

La cérémonie de remise officielle a eu lieu ce mardi 4 août 2020 au CCI Ivato, en la présence du Ministre de l'Intérieur, Monsieur Tianarivelo RAZAFIMAHEFA, du Ministre de la Santé Publique, Pr Ahmad AHMAD et de la Représentante Résidente de l'OMS à Madagascar et Coordinatrice résidente a.i. du Système des Nations Unies (SNU), Pr Charlotte Faty NDIAYE.

Les capacités en prise en charge et en traitement, de même qu'en prévention et en contrôle des infections des patients et du personnel de santé impliqué dans la riposte de la COVID-19, seront renforcées dans les formations sanitaires, désignées par le Ministère de la Santé Publique, qui recevront directement leur dotation.

Pour rappel, aux fins d'augmenter les capacités de dépistage de la COVID-19 à Madagascar, l'OMS a appuyé l'Institut Pasteur de Madagascar en fournissant régulièrement des kits complets de tests gratuits depuis le début de l'épidémie, et a contribué à la décentralisation du dépistage rapide à travers la plateforme des laboratoires GeneXpert, dans 15 Régions de Madagascar, travaillant de concert avec d'autres agences du Système des Nations Unies (UNICEF, PAM, PNUD, OIT).

A ce titre, 25 000 nouveaux tests GeneXpert seront alors remis par le PNUD pour approvisionner les réseaux GeneXpert dans tout le pays.

L'OMS a fourni sept (7) respirateurs aux centres de traitement de la COVID-19, des médicaments et des kits de protection individuelle pour les agents de santé en première ligne.

En collaboration avec la Banque Mondiale, l'OMS est intervenue dans la formation des 133 Equipes d'Intervention Rapide au niveau des 22 régions et 111 districts sanitaires du pays, ainsi que dans le suivi des contacts des cas confirmés.

L'OMS continue d'apporter son soutien indéfectible à la mise en œuvre du Plan Multisectoriel d'Urgence Sanitaire, en coordination avec les autres partenaires et ONG, tout en appuyant directement les piliers spécifiques que sont la surveillance épidémiologique incluant le laboratoire, la prise en charge des cas, la communication des risques et l'engagement communautaire, la logistique, de même que le renforcement des compétences des équipes de surveillance au niveau central, régional et district, sans oublier la mise à jour des différentes directives de la COVID-19 afin de réduire la morbidité et la mortalité associées à cette épidémie.

En outre, elle poursuit son appui pour la continuité des services essentiels, notamment la revitalisation de la vaccination, la campagne de distribution de masse de médicaments contre la filariose lymphatique/la bilharziose et les vers intestinaux, la lutte contre la polio, et le renforcement du système de santé, afin de maintenir les acquis obtenus au cours des dernières années.

Pour la Représentante résidente de l'OMS à Madagascar, Pr Charlotte Faty NDIAYE, le message est clair : "L'OMS continuera à fournir son appui pour protéger la santé de la population malagasy aux côtés du Gouvernement.

Nous saluons les efforts importants réalisés par le Gouvernement dans la réponse à la COVID-19. Nous devons rester solidaires face à l'ennemi commun qu'est la COVID-19, et assurer le respect des gestes barrières pour limiter la propagation de la maladie. Ensemble, nous pouvons inverser la tendance".

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.