Angola: L'INAD veut une collaboration pour dénoncer les zones minées

Mbanza Kongo (Angola) — Le chef du département provincial de l'Institut national de déminage (INAD) à Zaire, David Sapalalo Ndué, a demandé ce mercredi, à Mbanza Kongo, la collaboration de la population dans l'identification et le signalement des zones éventuelles suspectées de posséder des engins explosifs, afin de prévenir les accidents de mines.

S'adressant à l'ANGOP, suite à la mort des suites d'un engin explosif d'une femme de 64 ans fin juillet, dans la commune de Kinzau, Tomboco, le responsable a indiqué que malgré le manque de données fiables sur l'existence de champs de mines dans la province, la population doit continuer à collaborer avec les autorités pour identifier d'éventuelles munitions non explosées dans leurs zones de juridiction.

La victime, nommée Suzana Pombal, est décédée alors qu'elle préparait un terrain pour la construction d'une résidence.

Il a considéré la commune de Kinzau, située à 92 kilomètres de la ville de Tomboco, comme une zone suspecte d'engins non explosées dispersées isolément, soulignant que son institution s'emploie à intervenir, dans les prochains jours, dans les actions de déminage dans cette localité limitrophe de la municipalité avec la municipalité de Soyo.

Il a informé qu'il s'agissait du deuxième accident d'engin explosif survenu à Kinzau en moins de trois ans, avec des morts, dont le premier s'est produit en 2017 et a causé la mort de trois enfants de moins de dix ans.

Selon le responsable, l'Institut national de déminage de la province de Zaire mène des activités d'éducation et de sensibilisation de la population sur les dangers des mines, en particulier dans les zones rurales où la probabilité d'existence d'objets explosifs est plus élevée.

«En attendant une intervention de déminage à Kinzau, nous demandons aux habitants locaux et pas seulement de rester vigilants, de signaler toute munition non explosée aux autorités compétentes pour leur enlèvement», a-t-il sollicité.

Baignée par l'océan Atlantique, la commune de Kinzau a une population estimée à 10. 825 habitants.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X