Angola: Une ministre recommande la cartographie sur la biosécurité dans les écoles

Luanda — La ministre de l'Action sociale, Famille et Promotion de la femme, Faustina Alves, a recommandé aux gouvernorats provinciaux une cartographie des écoles concernant la biosécurité en matière de Covid-19.

Cette recommandation a été faite mardi, lors d'une réunion avec les vice-gouverneurs provinciaux en charge des secteurs politique et social au cours de laquelle il a été abordé « les mesures préventives de la biosécurité et de la mise en place du programme intégré de développement local et de lutte contre la pauvreté.

La gouvernante a dit que la cartographie devrait couvrir le nombre d'écoles, d'élèves par classe, l'approvisionnement en eau potable, ainsi que les repas scolaires.

Les 25 millions de kwanzas alloués aux municipalités par mois, dans le cadre du programme intégré de développement local et de lutte contre la pauvreté, devraient résoudre les problèmes identifiés, a-t-elle souligné.

Faustina Alves a attiré l'attention des participants pour le fait que le repas scolaire n'est pas être retiré des fonds alloués pour la lutte contre la pauvreté, car il est stipulé dans le décret présidentiel 138/13 du 24 septembre.

Le repas scolaire vise à améliorer la nutrition des élèves pour favoriser le processus d'assimilation des matières, a-t-elle conclu.

D'autre part, la ministre a expliqué que le Programme intégré de développement local et de lutte contre la pauvreté continuera d'être mis en œuvre sur base de projets identifiés et partagés avec les communautés.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.