Angola: Le gouverneur exige une main-d'oeuvre locale pour les travaux du PIIM

Luena (Angola) — Le gouverneur de Moxico, Gonçalves Muandumba, a exigé ce mercredi, les sociétés de construction civile et d'inspection qui exécutent les travaux du Plan intégré d'intervention dans les communes (PIIM), de donner la priorité au recrutement de main-d'oeuvre locale, une mesure visant à réduire le chômage.

Le gouverneur s'exprimait lors d'une réunion avec les entrepreneurs et inspecteurs qui opèrent à Moxico et qui a visé à analyser l'avancement des 87 travaux en cours dans la région, dans le cadre du PIIM.

Gonçalves Muandumba a souligné que l'intention est de voir se développer la vie sociale et économique des jeunes, dans la localité où se déroulent les travaux de ce programme.

"Les entreprises peuvent recruter de jeunes professionnels d'autres régions du pays, mais la priorité devrait être accordée aux résidents de la zone où le PIIM est mis en œuvre", a ajouté le gouverneur.

Gonçalves Muandumba a insisté, d'autre part, sur le fait que les spécialistes de la construction civile, en particulier les inspecteurs, doivent avoir la maîtrise de l'activité, pour empêcher les entreprises de construire des travaux sans la qualité souhaitée.

Le gouverneur de province a annoncé qu'il prévoyait d'inclure dans les équipes d'inspection des travaux du PIIM, une commission de conseil, pour inspecter l'avancement et la qualité des travaux en cours dans toutes les communes de Moxico.

À son tour, le responsable de la société «João Minga construções», João Quembuissa, a défendu la révision du coût des travaux à Moxico, en tenant compte de la distance qui sépare cette province de Luanda, où sont acquis des matériaux de construction.

Il a expliqué que les budgets «établis» à Luanda, qui sont minuscules, devraient être consultés par les gouvernorats provinciaux et les entrepreneurs locaux, qui rencontrent divers problèmes dans l'acquisition de matériaux de construction.

Pour sa part, l'inspecteur de l'entreprise «Samiasso e sons», a demandé l'union entre les entreprises de construction et les entreprises d'inspection pour éviter les erreurs, comme cela s'est produit dans le passé, qui ont conduit à plusieurs corrections et l'arrêt total de certains projets. Dans le PIIM, la province de Moxico exécute 87 actions dans les différentes branches, notamment les voies de communication, les centres de santé, les écoles, les projets dans les domaines de l'énergie, de l'eau, de l'assainissement de base et de l'ordre public.

Sur ces 87 actions sociales, 11 sont municipales, 9 au niveau central et 5 provinciales.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.