Angola: Les entités maritimes ont besoin d'une plus grande coopération

Lobito (Ngola) — Les différentes entités du secteur maritime du pays (Port, Capitainerie, Environnement et Pêche) doivent travailler ensemble pour trouver un dénominateur commun aux problèmes communs, a défendu mardi la technicienne du secteur de contentieux de l'Entreprise portuaire de Lobito, Mara Neto.

S'exprimant lors d'un séminaire sur les conflits entre les navires étrangers et le Port, qui se déroule dans cette société pendant quatre jours, Mara Neto a déclaré qu'il existe de nombreux problèmes dans le secteur maritime, en raison d'un manque de compréhension entre ces entités.

Elle a souligné comme cause l'absence d'une autorité maritime qui devrait être responsable des activités dans les deux cents milles, laissant le reste à la marine, comme cela se fait dans d'autres pays.

La récente saisie du navire «Olutorsky», avec le drapeau camerounais et des membres d'équipage russes et ukrainiens, en raison de la pêche de 1 200 tonnes de chinchard pendant la période de fermeture, a été considérée comme un exemple de ce type de conflit.

Selon l'administrateur du secteur technique, Joaquim Sobrinho, dans ces situations, il faut beaucoup de réflexion et de sérénité pour éviter d'élever le conflit au niveau diplomatique, car le gouvernement angolais et le pays que le navire représente sont en jeu.

Il a rappelé que, lors des négociations entre le navire et le représentant des pêches et la police fiscale, la présence du capitaine du port avait été demandée, à l'époque, M. Romão Maquino, qui avait récemment été limogé et n'était pas présent.

Il a fallu l'intervention du président du conseil d'administration du Port de Lobito, Celso Rosas, qui a conseillé le représentant du ministère de la Pêche pour que le ministre communique à son homologue des Relations Extérieures et qu'il en informe les ambassades respectives.

"De cette façon, un scandale diplomatique a été évité, car il y avait des intentions de prendre le navire d'assaut", selon Joaquim Sobrinho.

Le séminaire prévoit d'autres sujets tels que la planification stratégique associée à la gestion d'entreprise, ainsi que les techniques d'administration.

Prenant la parole, Celso Rosas a encouragé les travailleurs à être compétents, capables de résoudre leurs problèmes, faisant ainsi preuve d'un «exercice de souveraineté».

«Un navire peut évaluer vos performances, positives ou négatives, de la façon dont les processus sont traités, aux préparatifs de son accostage», a souligné le PCA. Il a affirmé qu'il était très important de présenter des préoccupations, des doutes et des suggestions pour aider la direction à corriger les faiblesses et les débilités qui, à son avis, sont encore nombreuses dans cette société portuaire.

Le Port de Lobito existe depuis 1928 et est intrinsèquement lié au Chemin de Fer de Benguela

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.