Congo-Brazzaville: Impôts - Sessions de sensibilisation et de formation sur l'E-Tax

Afin de permettre aux agents des impôts et aux contribuables de maîtriser la nouvelle application E-Tax, le ministère des Finances et du Budget à initier le 4 août des sessions en interne.

Les formations sur E-Tax (système de gestion des impôts et taxes) s'inscrivent dans le cadre du vaste programme de réformes mis en œuvre par le ministère des Finances et du Budget visant la sécurisation des recettes et la rationalisation des dépenses.

Ainsi, les agents travaillant à la division gestion et contrôle à l'Unité des grandes entreprises (UGE) et à l'Unité des moyennes entreprises (UME) prennent part à l'atelier ouvert par Lambert Ifoko, directeur de la fiscalité des grandes entreprises et chef de projet métiers E-Tax qui avait à ses côtés Guy Noël Londongo, directeur des systèmes d'information au ministère des Finances et du Budget.

E-Tax va permettre de gérer les métiers de l'impôt depuis la déclaration, la liquidation jusqu'au paiement. La nouveauté par rapport à l'ancien système est que le nouveau portail contribuable permet de faire un maximum d'obligations en ligne sans se déplacer, notamment les déclarations et le paiement. « Avec cette application, le gestionnaire va recevoir les déclarations, les saisir, enregistrer les données jusqu'à l'état de liquidation », a précisé Lambert Ifoko. À travers les modules qui feront l'objet de la formation, à savoir prendre en charge les déclarations, saisir les données et toutes les informations concernant le paiement et tout ce qui est module pour les statistiques, les agents des impôts chargé de la gestion et du contrôle auront tous les outils nécessaires pour pouvoir traiter les dossiers qu'ils reçoivent.

Pour le contribuable, l'atelier de sensibilisation du système de gestion des impôts et taxes à l'intention des différentes structures rattachés à l'UGE qui a également été lancé a pour avantage de connaître l'historique des opérations, la traçabilité et la transparence des actions effectuées par les utilisateurs. Ainsi, les contribuables ne seront plus obligés de venir dans les services d'assiette pour accomplir leurs formalités. Signalons que dans cette phase de cohabitation, les contribuables vont gérer les deux systèmes en même temps, à savoir saisir la TVA avec le nouveau système E-Tax et les anciens impôts avec l'ancien système Systaf (Système de traitement automatisé de la fiscalité).

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.