Afrique du Sud: L'équipement manque au personnel et ferait l'objet de corruption au sommet

Établi dans un centre sportif communautaire appartenant à la ville du Cap, l'hôpital de campagne de Khayelitsha fonctionnera comme une extension de l'hôpital du district de Khayelitsha adjacent, augmentant essentiellement sa capacité à traiter les cas de COVID-19 modérés à graves.

Les nouveaux chiffres révélés par le ministère de la Santé montrent que les soignants sont fortement infectés par le virus. Dans le même temps, des scandales liés à la fourniture d'équipements de protection suscitent l'indignation.

Depuis le début de l'épidémie, 24 000 membres du personnel de santé ont été infectés en Afrique du Sud, soit près de 5% du total des contaminations dans le pays. Et 181 de ces professionnels sont morts.

Ces chiffres sont révélés alors que des syndicats du secteur dénoncent ces dernières semaines les pénuries d'équipements de protection dans certains établissements, le manque de personnel, et le besoin de plus de formations consacrées à l'épidémie. Ils menacent de se mettre en grève si ces conditions de travail ne sont pas améliorées.

De plus, les révélations de conflit d'intérêts et d'irrégularités autour de marchés publics pour fournir du matériel contre le Covid-19, suscitent l'indignation. La médiatrice de la République ainsi que l'Unité spéciale d'investigation (SIU) enquêtent sur la vente d'équipements à des prix excessifs et l'attribution de contrats à des proches de hauts cadres de l'ANC. La porte-parole de la présidence et le responsable de la santé pour la région du Gauteng ont été poussés à quitter temporairement leurs fonctions, suite à ces suspicions.

L'OMS va déployer une quarantaine d'experts dans le pays pour l'aider à répondre à la crise sanitaire. Les premiers membres de cette équipe sont arrivés ce mercredi. Le pays a passé la barre du demi-million d'infections, et compte près de 9000 morts - un chiffre sous-estimé selon les experts. Il s'agit du cinquième pays au monde le plus touché par l'épidémie, et représente plus de la moitié des cas du continent.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.