Sénégal: Structuration de l'agropole centre - Un atelier d'orientation stratégique prévu le 13 août à Kaolack

Le Bureau opérationnel de suivi du plan Sénégal émergent (Bos) informe qu'il est prévu d'organiser un atelier d'orientation stratégique le 13 août à Kaolack réunissant tous les acteurs clés en vue de définir les grandes orientations de l'agropole centre qui couvre les régions de Kaolack, Kaffrine, Fatick et Diourbel.

« La réussite du projet Agropole passe par une forte implication du secteur privé, dès la phase de conception, aux côtés de l'Etat, des collectivités territoriales et des partenaires techniques et financiers dans une démarche de co-construction et de mutualisation des compétences et des ressources », reconnaît le Bos dans une note issue de la session d'information et de sensibilisation organisée hier, en prélude à la tenue de l'atelier d'orientation stratégique, à l'endroit du secteur privé national, en vue de le mobiliser pour une grande participation à la structuration de l'agropole centre.

Dans ce cadre, annonce le Bos, il est prévu d'organiser un atelier d'orientation stratégique, le 13 août prochain à Kaolack, réunissant tous les acteurs clés en vue de définir les grandes orientations de l'agropole, notamment les filières prioritaires et les lieux d'implantation des infrastructures de l'agropole.

Il s'agit, d'après la structure, du module central qui abritera les grandes unités de transformation, de quatre modules régionaux qui abritent des unités de transformation intermédiaires et d'une dizaine de plateformes d'agrégation et de services d'appui aux producteurs, qui sont des unités de stockage pour faciliter la consolidation de la production.

Et de détailler : « l'agropole centre couvre quatre régions, soit treize départements qui regorgent des potentialités dans une dizaine de filières porteuses, notamment l'arachide, le mil, le maïs, le sorgho, le niébé, le manioc, le riz, le sel, le lait et la pêche artisanale ».

Par ailleurs, le Bos fait savoir que dans la structuration de la composante « Agropole sud », couvrant les régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou, il est noté une certaine expérimentation.

Il s'agit notamment de la mobilisation de près de 26 porteurs de projets privés, avec un engagement financier d'environ 101 milliards de F Cfa, de la définition du modèle de gouvernance orientée vers une gestion privée, avec le Fonsis comme partenaire de l'Etat.

Il est noté également parmi les avancées, l'identification claire des conditions préalables (mesures d'accompagnement) pour garantir la viabilité des investissements privés dans l'Agropole, la mobilisation d'environ 87,5 millions d'euros de l'Etat et ses partenaires financiers, notamment la Banque africaine de développement (Bad) et la Banque islamique de développement (Bid) et d'environ 20 millions d'euros de la Badea pour accompagner les investissements privés.

La mise en œuvre du projet phare de « Création de trois agropoles intégrées » a enregistré des avancées notables, avec notamment la mise en œuvre de la composante «Agropole Sud» durant l'année 2020, avec l'accompagnement de la Bad et de la Bid, le démarrage du processus de structuration de l'agropole centre en 2020, avec l'accompagnement de la coopération belge et le démarrage du processus de structuration de l'Agropole Nord à partir de 2021.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.