Cote d'Ivoire: Les décisions prises par le premier Conseil des ministres sous Hamed Bakayoko

Photo d'archives

Lors de sa réunion du mercredi 5 août 2020 au Palais de la présence de la République à Abidjan-Plateau, le Conseil des ministres a décidé que, dorénavant, le 16 décembre chaque année sera célébrée la journée nationale du pardon et du souvenir, en commémoration des victimes de toutes les crises meurtrières traversées par le pays.

« Au titre du ministère de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, le Conseil a adopté un décret instituant la journée nationale du pardon et du souvenir.

La Commémoration de cette journée se déroulera le 16 décembre de chaque année, en souvenir de la journée du 16 décembre 2010 au cours de laquelle des affrontements entre militants et sympathisants des deux candidats du deuxième tour de l'élection présidentielle ont fait de nombreuses victimes devant le siège de la RTI à Abidjan Cocody.

L'institution de cette journée nationale est une exhortation de l'ensemble des ivoiriens et des habitants de la Côte d'Ivoire au pardon réciproque afin d'honorer sans discrimination, la mémoire de toutes les victimes des différentes crises survenues dans notre pays, de façon à nous préserver contre la répétition de ce passé douloureux », a expliqué le ministre Sidi Touré, porte-parole du gouvernement.

À cet effet, le Conseil des ministres a annoncé la réalisation prochaine d'un mémorial national ainsi que des mémoriaux régionaux, « afin que les victimes ne soient jamais oubliées ».

Le Conseil des ministres s'est également penché sur la question de lutte contre le Covid-19. Ainsi, sur proposition du ministère de la santé et de l'hygiène publique, le Conseil a autorisé un dispositif sanitaire strict à l'arrivée et au départ des aéroports ivoiriens, en vue de prévenir une nouvelle vague de contamination venant de l'extérieur.

Le ministre Sidi Touré a donné les mesures pratiques auxquelles doivent se plier les voyageurs aussi bien à l'arrivée qu'au départ.

« Au-delà du formulaire à remplir sur le site en ligne, www.deplacement-aerien.gouv.ci, les voyageurs au départ de la Côte d'Ivoire doivent désormais se soumettre au dépistage de maladie à Covid-19 dans les différents centres agréés à cet effet. Le test doit être réalisé dans un délai de 3 à 7 jours, avant le départ.

Le coût du test est relevé à 50 000 FCFA (il était jusque-là au frais de l'État .Ndlr) et est à la charge du voyageur. Tout voyageur se rendant à l'aéroport doit obligatoirement porter un masque facial. Ce dernier devra être soumis à un contrôle systématique de température.

Pour ce qui est des passagers qui arrivent en Côte d'Ivoire, tous doivent justifier de l'absence d'une infection à Covid-19, par la présentation d'un certificat de test négatif.

Tout voyageur arrivant en Côte d'Ivoire et n'étant pas en possession de ces certificats de test négatif, sera mis en isolement pendant 14 jours à la charge de la compagnie aérienne qui l'aura transporté.

C'est ainsi quelques directives qui seront opérationnalisées dans nos différents aéroports pour prévenir une contamination qui pourrait provenir de l'extérieur », a-t-il énuméré.

Sur le processus électoral, le Conseil des ministres a donné son accord pour la nomination de Siaka Bamba, représentant du PDCI-RDA, à la commission centrale de la CEI.

Au titre des mesures individuelles, le Conseil a donné son accord en vue de la nomination de Mamadou Deli, enseignant-chercheur, en qualité de Directeur du Centre régional des œuvres universitaires Abidjan (Crou-1). Un poste qui était jusqu'alors occupé par Blé Guirao.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.