Congo-Kinshasa: Stabilisation du taux de change - Le Gouvernement met le cap sur la rationalisation de la dépense publique

Le Comité de Conjoncture économique réuni exceptionnellement ce mercredi 5 août 2020, autour du Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, à l'Immeuble du Gouvernement, a signifié que les efforts fournis par le Gouvernement et la Banque Centrale du Congo pour stabiliser le franc congolais produisent déjà des effets positifs. A travers une gestion rigoureuse, ces efforts vont se poursuivre dans la rationalisation de la dépense publique. C'est ce qu'a confié le Vice-premier Ministre en charge du Budget, qui a dressé le compte rendu de cette séance de travail.

Il a fait savoir, en effet, qu'il est prévu que la BCC intervienne encore dans les secteurs bancaires et monétaires avec 25 millions de dollars américains pour stabiliser le taux de change en République Démocratique du Congo.

"Malgré la situation que nous avons connu la semaine dernière, les efforts du Gouvernement tiennent la route et commencent à produire quelques effets. La Banque Centrale a fait des efforts pour stabiliser le taux de change. Il y a encore quelques poussée, certes, mais nous croyons que avec la poursuite de ces efforts notamment, le financement du secteur bancaire et monétaire avec 25 millions de dollars américains, nous croyons pouvoir stabiliser finalement ce cours de change, le taux du franc congolais", a laissé entendre Jean-Baudoin Mayo.

Cependant, a martelé le Ministre du Budget, tout dépend également du civisme et du patriotisme de chaque congolais. "Celui qui doit payer l'impôt, doit le faire", a-t-il souligné.

Raison pour laquelle, en cette période où l'économie nationale reste touchée par les effets néfastes de la pandémie de COVID-19, le chef du Gouvernement congolais a lancé un appel au patriotisme dans le paiement des impôts afin d'améliorer les recettes publiques.

Dans le secteur minier, la note d'information soumise au Comité par le Ministre des Mines, Willy KITOBO, a révélé une certaine embellie de la production minière. A titre d'exemple, le prix du Cobalt est passé de 28.000 USD à 28.500 USD la tonne, et celui du cuivre se maintient à 6.400 dollars américains la tonne. Des signes très encourageants, ont estimé les membres du Comité de conjoncture.

L'Administrateur Délégué de la FEC, Kimona Bononge, également invité à participer à cette séance de travail consacrée à l'examen de la situation économique du pays, a fait part au Comité de conjoncture des revendications des pétroliers de la zone Sud-Est. A ce sujet, le Premier Ministre Ilunga a instruit la Ministre de l'Economie d'examiner toutes ces revendications de la FEC avec d'autres membres du Gouvernement central pour proposer des solutions idoines.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.