Sénégal: Rappel à Dieu du Khalife de Médina Baye - Le roi du Maroc parle de perte d'une "éminente personnalité soufie"

Dakar — Le roi Mohammed VI du Maroc a adressé mercredi un message de condoléances et de compassion à Cheikh Mahy Ibrahima Niass, nouveau Khalife de Médina Baye (Kaolack, centre) suite au décès de Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niass, regrettant la "perte d'une éminente personnalité soufie", rapporte l'Agence marocaine de Presse (MAP) visitée par l'APS.

Dans son message adressé au nouveau Khalife de Médina Baye et à l'ensemble des adeptes de la confrérie Tidiane au Sénégal, le roi Mohammed VI fait état d'une "douloureuse épreuve qui s'inscrit dans le destin imparable de Dieu".

Selon l'Agence publique d'informations marocaine, le roi présente ses "vives condoléances et ses sincères sentiments de compassion suite au décès de cette éminente personnalité soufie qui a consacré sa vie au service de l'Islam et à la diffusion de ses nobles enseignements au Sénégal et en Afrique de l'ouest".

"Nous partageons vos sentiments suite à cette perte cruelle, implorant le Tout puissant de vous accorder patience et réconfort", a dit le roi Mohammed VI, se remémorant des "sentiments d'estime, d'amour et de loyauté qu'avait le défunt pour le souverain et des forts liens spirituels et mystiques que le regretté entretenait avec son deuxième pays, le Maroc".

Parlant toujours du défunt Khalife, le roi Mohammed VI a insisté sur sa "grande détermination à contribuer au renforcement des liens fraternels et religieux distingués qui unissent les peuples du Maroc et du Sénégal".

Le dirigeant chérifien a clos son message de condoléances en priant Allah à "préserver le nouveau Khalife Cheikh Mahy Ibrahima Niass et lui accorder santé, bien-être et longue vie, ainsi que du succès dans la poursuite du rayonnement du message spirituel de la confrérie Tidiane basée sur la Sounna du Prophète (PSL), en suivant les pas de ses prédécesseurs".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.