Madagascar: Virus de covid-19 - Le test de dépistage attire moins de monde

Le dépistage du virus de Covid-19 ne suscite plus autant d'engouement qu'il y a un mois. Les longues files d'attente, devant les centres de prélèvements à Andohatapenaka et à Befelatànana ne sont plus aperçues. Hier vers 11 heures du matin, on pouvait compter avec les doigts les personnes qui attendaient devant le Village Voara à Andohatapenaka, pour faire le test de dépistage de la Covid-19. Et jeudi dernier, très peu de personnes s'étaient présentées au centre de triage de Covid-19 du centre hospitalier universitaire Joseph Raseta Befelatànana, où le dépistage est disponible.

Le Dr Aurélien Ravelojoeliandriambeloaritafika, coordonnateur du centre de prélèvements au Village Voara Andohatapenaka, affirme une baisse du nombre de personnes dépistées. « Au début, entre cinq cent à six cent personnes par jours arrivaient ici. Depuis une semaine, nous n'enregistrons plus que deux cent à trois cent patients. Ce chiffre peut parfois descendre jusqu'à cent quatre vingt », détaille-t-il.

La multiplication des centres de traitement de la Covid-19 (CTC) expliquerait cette baisse des personnes effectuant le dépistage. « La plupart des patients préfèrent se rendre directement dans les centres de santé de base (CSB) ou les CTC, lorsqu'ils présentent des symptômes suspects. Là-bas, ils recevront des médicaments », enchaîne cette source. Le Chef d'Etat, Andry Rajoelina, a, d'ailleurs déclaré le 12 juillet que, dès l'apparition des symptômes, il n'est plus nécessaire d'attendre le test, et se rendre directement dans les CSB pour consultation. Le retard du traitement peut être fatal, selon des médecins. Cette baisse coïncide avec l'affluence des cas suspects dans les CSB de la capitale.

Ce sont, généralement, les cas suspects, envoyés par leurs médecins ou qui viennent par leur propre initiative, qui se présentent dans ces centres de prélèvements à Andohatapenaka et à Befelatànana.

«Si le nombre de personnes qui font le test de dépistage de la Covid-19 baisse, il y a un risque que la statistique ne reflétera plus la réalité. Cela dit, il faut aller dans les centres de traitement de la Covid-19 et les CSB pour se soigner lorsque des symptômes suspects apparaissent », lance un spécialiste de la santé publique.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.