Cameroun: Adressage numérique - La voie du postpoint

L'application, présentée à la presse mardi par des développeurs camerounais, permet une géo-localisation optimale.

Obtenir la position exacte, dans un rayon de 25 mètres carrés, d'un individu ou d'un local. C'est ce que propose Afrologic.net, boîte active dans le domaine des nouvelles technologies, à travers l'application postpoint. L'outil numérique, qui peut s'obtenir gratuitement sur Google Playstore, a été présenté à la presse à Douala mardi, 4 août, par les promoteurs de la start-up. « Il s'agit de trouver et de partager l'adresse digitale d'un lieu », explique Gilbert Olpop, responsable de la boîte.

Le processus consiste à transformer les coordonnées Gps en localisation facile à mémoriser et à communiquer. Concrètement, un utilisateur, interrogeant l'application via son téléphone, obtient sa localisation. Il envoie l'adresse ainsi générée à un correspondant, sur l'écran duquel un itinéraire sera tracé. En suivant ledit itinéraire, le correspondant rejoindra l'utilisateur de départ. « Même si vous êtes perdu dans un marché ou en forêt, on peut vous retrouver grâce à l'application : elle fonctionne même sans connexion Internet, et nous avons quadrillé tout le territoire national », a indiqué Gilbert Olpop.

Quelques hommes de médias présents au cours de l'échange ont téléchargé l'outil digital et effectué des tests et autres vérifications. Les promoteurs du projet ajouteront qu'il n'est pas question pour postpoint de se substituer à l'adressage classique. « Nous proposons une adresse numérique, qui va se superposer à celles déjà existantes. Les gens ont eu des boîtes postales, puis ont ouvert des boîtes mail, sans forcément renoncer aux premières », va encore indiquer Gilbert Olpop. Les développeurs de postpoint espèrent qu'un écosystème numérique pourra se bâtir autour de l'application, et estiment que l'Etat lui-même pourrait s'en servir, pour optimiser la collecte de la taxe foncière, par exemple.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.