Madagascar: Centre Mitsinjo - Les familles vulnérables appuyées

:Cela fait maintenant un an et six mois que les rescapés d'Ambanin'Ampamarinana ont quitté leur domicile considéré comme étant une zone rouge. La plupart d'entre eux n'ont pas encore été relogés, d'autres sont revenus dans leurs anciennes maisons. Et une partie est hébergée au niveau du centre d'accueil Mitsinjo « On ne sait pas encore où aller jusqu'à maintenant. On attend encore une solution de la part des responsables. On a été victime durant l'éboulement du 2019 », Christian Solonomenjanahary.

Près de quinze ménages sont accueillis actuellement, s'ils étaient quarante-cinq auparavant. Des vivres leur ont été remis par le ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme collaboration avec le Secours Islamique de France. Les vivres sont composés de produits de premières nécessités et de kits d'hygiènes. Près de cinq cent personnes devront en bénéficier. « Nous sommes sensibles face aux difficultés engendrées par le COVID-19. Considérés comme des personnes vulnérables, nous apportons notre soutien à ces résidents grâce à ces dons », Benilde Mampouya, Chef de mission SIF.

Les aides devront suffire pour six semaines, selon l'explication du ministre Naharimamy Lucien Irma. De leur côté, les victimes de l'éboulement demandent une solution à long terme. « Nous demandons une solution comme un village communautaire pour nous abriter. Dans ce village, nous pourrons nous développer et trouver des activités pérennes pour notre survie », enchaîne Samson Lala Michel.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.