Afrique de l'Ouest: UEMOA - La conjoncture économique a poursuivi sa tendance baissière en mai 2020

Selon les opinions des chefs d'entreprise, la conjoncture économique en mai 2020 a poursuivi sa tendance baissière, mais à un rythme plus important, malgré le début du redressement des services non financiers.

A l'en croire la Bceao, cette contre-performance est imputable à la baisse du volume global des ventes, notamment sur le compartiment extérieur du marché.

Elle note dans la foulée que le chiffre d'affaires des entreprises du secteur s'est replié de 1,6% en mai 2020, après une réalisation de -0,8% en avril 2020. Les baisses concernent la Côte d'Ivoire (-4,7%), le Bénin (-4,6%) et le Togo (-4,0%), selon la Bceao.

A travers sa note mensuelle de conjoncture économique, la Banque centrale relève que les hausses observées en Guinée Bissau (+2,4%), au Sénégal (+1,6%), au Burkina (+1,5%) et au Mali (+0,3%) ont exercé un effet modérateur.

Aussi, indique-t-elle, la mauvaise orientation de la conjoncture concerne beaucoup plus les services non financiers (-3,4% contre -5,1%), que les services financiers (-1,0% contre +0,8%).

Par ailleurs, l'institution fait savoir qu'en glissement annuel, l'activité des services marchands a maintenu une tendance baissière (-8,5% contre -5,9%), la baisse des services non financiers (-9,2% contre -6,7%) ayant été accentuée par la moindre hausse des services financiers (+2,7% contre +5,3%).

« Le repli du chiffre d'affaires des services est observé dans tous les pays de l'Uemoa, à l'exception du Sénégal (+2,5%), du Burkina (+1,0%) et de la Côte d'Ivoire (+0,3%) », confie le document.

Qui relève enfin que les replis les plus importants ont concerné le Niger (-14,9%)), la Guinée-Bissau (-12,0%) et le Togo (-6,9%).

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.