Cote d'Ivoire: Visite d'Etat - Le Président Ouattara dans le Moronou du 9 au 12 septembre

La salle Félix Houphouët-Boigny du district autonome du Plateau a abrité, mercredi, une réunion au cours de laquelle les fils et filles du Moronou ont été informés de l'arrivée du Chef de l'Etat dans leur région.

Le Moronou aura enfin sa visite d'Etat. La venue du Président de la République Alassane Ouattara, dans cette région, a été plusieurs fois annoncée, avant d'être reportée en raison de certaines circonstances.

Daniel Kablan Duncan, alors vice-Président de la République, avait même informé les populations de la circonscription administrative que le Chef de l'État viendrait communier avec elles le 12 mars passé.

Mais la survenue de la maladie à coronavirus a douché les espoirs que cette nouvelle avait suscités auprès des couches sociales de Bongouanou, Arrah et M'Batto, les trois départements formant cette région.

Le mercredi 5 août, le ministre de l'Administration du territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, lors d'une rencontre à l'hôtel du district autonome au Plateau, a informé les élus, les cadres et chefs traditionnels du Moronou que le Président de la République se rendra, finalement, dans leur région du mercredi 9 au samedi 12 septembre 2020 dans le cadre de la visite d'État, comme il l'a déjà fait dans 29 régions sur les 31 que compte la Côte d'Ivoire.

Pour la réussite de cet évènement dont l'objet est, pour le premier des Ivoiriens, d'aller toucher du doigt les réalités des localités du pays, de vivre le quotidien de ses concitoyens et de s'imprégner de leurs difficultés, Sidiki Diakité, en sa qualité de président du comité d'organisation de ladite visite d'État, a invité les fils et filles du Moronou à mettre en sourdine leurs dissensions pour se donner la main en vue de relever le défi de la mobilisation.

Il a souhaité que cette venue du Président Ouattara soit une occasion pour sceller ou renforcer davantage l'union sacrée entre tous les élus, les cadres et les populations de cette région, « afin qu'elles puissent travailler ensemble sans distinction d'appartenances politiques, de religions, ni d'ethnies pour faire de cette visite un grand succès ».

Le ministre a rappelé que le Moronou était l'ancienne boucle du café-cacao qui a contribué, de façon remarquable, au prodigieux développement de la Côte d'Ivoire.

« Bien des années plus tard, notamment en 2012, lorsque le Président de la République créa la région du Moronou par scission de celle du N'Zi, il n'avait pour seul objectif que de favoriser la renaissance du Moronou afin de permettre à cette grande et belle région aux potentialités économiques indéniables de renouer avec son passé glorieux », a-t-il fait savoir.

Avant d'indiquer que la visite d'État étant le renforcement qualitatif et quantitatif des infrastructures, les hommes, les femmes, les jeunes se doivent donc de se mobiliser massivement pour communier avec le Chef de l'État, à la faveur de cette visite qui a un caractère républicain.

L'inspecteur général d'État, Ahoua N'Doli Théophile, fils de la région, réitéra cet appel. Pour lui, le Moronou qui attendait avec impatience la visite du Président Ouattara chez lui, doit démontrer à l'hôte de marque toute sa joie de le voir fouler son sol.

« Mettons-nous ensemble pour que cette visite soit une grande fête d'union et de fraternité », a-t-il lancé à l'assistance. Il a aussi exprimé la gratitude de ses parents au Chef de l'État pour l'honneur qu'il leur fait de les visiter et de leur apporter le développement.

Pascal Affi N'Guessan, le président du Conseil régional du Moronou, a tenu à rassurer le président du comité d'organisation de la volonté de tous les cadres et élus, en dépit de leurs différentes chapelles politiques, de se mobiliser comme un seul homme pour faire de cette visite d'État un franc succès.

A cette rencontre, Amedé Koffi Kouakou, Adama Coulibaly, respectivement ministre de l'Équipement et de l'Entretien routier et ministre de l'Économie et des Finances, étaient présents.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.