Sénégal: Covid-19 - Avec un taux de décès de 5%, Ziguinchor s'enfonce dans la zone rouge et dépasse la moyenne nationale

Ziguinchor, qui enregistre un taux de mortalité lié à la Covid-19 de 5%, soit largement au-dessus de la moyenne nationale de 2%, s'enfonce dans la zone rouge.

Des statistiques alarmantes qui inquiètent sérieusement les autorités sanitaires de la région qui tirent la sonnette d'alarme. 15 décès liés à la Covid-19, sur les 262 cas recensés dans la région, depuis le début de la pandémie, c'est le point sur la pandémie à coronavirus à Ziguinchor.

Le Médecin-chef de région ne cache pas ses inquiétudes. Le lieutenant-colonel Maodo Malick Diop dresse un tableau de cette pandémie dans la région, après 5 mois. «Ce n'est vraiment pas le moment de baisser les bras car tous les départements de la région, tous les districts sont touchés.

Le département de Ziguinchor est à 210 cas confirmés depuis le début ; Oussouye avec 12 cas ; le département de Bignona avec 40 cas. Ce qui fait un total de 262 cas à la date du 02 aout.

Et 15 décès sont dénombrés ; ce qui donne un taux de mortalité de plus de 5%, ce qui est au-dessus de la moyenne nationale qui tourne autour de 2%», alerte le patron de la santé dans la région de Ziguinchor qui estime que «la situation est grave, très grave même».

Des chiffres révélés lors d'une cérémonie de réception de don de matériel médical offert par le Club Med qui a octroyé à la région un lot de masques et de tests Covid-19 d'une valeur de 50 millions de francs CFA, a déclaré Birame Tamba le responsable du Club Med au Sénégal.

Un appui qui va renforcer les moyens de lutte mis en place par l'Etat, a laissé entendre le lieutenant-colonel Maodo Malick Diop qui réitère l'appel au respect des mesures barrières.

«Ce n'est vraiment pas le moment de baisserles bras parceque quand je vois le comportement des populations, c'est comme si c'était la fin de l'épidémie, c'est comme si le virus ne circulait pas, alors que tous les départements sont touchés.

Il faut que les populations respectent les mesures barrières, ce sont les seules armes dont nous disposons pour combattre le virus...

Si nous nous lavons les mains, nous portons les masques et respectons la distanciation physique, nous pourrons vaincre le virus», préconise-t-il. M. Diop s'inquiète de cette progression fulgurante de la maladie dans la région qui enregistre une centaine de cas communautaires.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.