Sénégal: Relâchement dans l'observation des mesures barrières - Les ministres Aly Ngouille Ndiaye et Sidiky Kaba au front

Après avoir demandé aux Sénégalais d'apprendre à vivre en présence du virus, le président de la République, Macky Sall, déclare la guerre contre le relâchement généralisé dans le respect des mesures barrières et le port obligatoire et systématique du masque.

En réunion du Conseil des ministres hier, mercredi 5 août, le chef de l'Etat a ainsi demandé au ministre de l'Intérieur et son collègue en charge des Forces Armées, de déployer sur le terrain un dispositif spécial de régulation et de contrôle sur l'étendue du territoire national.

Le président de la République, Macky Sall, tape du poing sur la table. Quelques mois après avoir demandé aux Sénégalais d'apprendre à vivre en présence du virus, lors de son discours sur l'évolution de la pandémie de la Covid-19 au Sénégal, le 11 mai dernier, le chef de l'Etat est monté au créneau hier, mercredi 5 août, pour dénoncer le relâchement des Sénégalais en cette période marquée par l'explosion des cas de contamination et de décès liés au virus de la Covid-19.

Abordant la question de l'implication des jeunes dans la lutte contre cette pandémie de la Covid-19, lors de la réunion du Conseil des ministres, le Présidant Sall a réitéré son «appel à la jeunesse pour conforter au quotidien le plaidoyer communautaire pour l'observance généralisée des mesures barrières et le port obligatoire et systématique du masque dans les transports et les lieux recevant du public, sous peine d'amende, en cas d'infraction», informe le communiqué du Conseil.

Et pour montrer sa détermination à faire respecter la mesures de port obligatoire et systématique du masque dans les transports et les lieux recevant du public, le Chef de l'Etat a ainsi, «demandé au ministre de l'Intérieur et au ministre des Forces Armées, de déployer sur le terrain un dispositif spécial de régulation et de contrôle de l'accès aux plages et des rassemblements publics, sur l'étendue du territoire national».

Autrement dit, les Sénégalais sont donc prévenus. Les opérations de contrôle du port obligatoire et systématique du masque dans les transports et les lieux recevant du public en vigueur durant les trois mois d'Etat d'urgence vont reprendre.

Outre le respect des mesures barrières dans ce contexte de la propagation de la Covid-19, le chef de l'Etat est également revenu sur la relance de l'économie nationale.

En effet, selon toujours le communiqué, il a également insisté sur l'importance qu'il accorde à la relance de l'économie nationale, à travers l'ajustement et l'alignement du Plan d'Actions Prioritaires (PAP II) du Plan Sénégal émergent (Pse), aux opportunités et contraintes nées de la pandémie de la Covid-19.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.