Angola: L'année parlementaire se termine le 14

Luanda — L'Assemblée nationale (AN) réalise le 14 août la séance solennelle de clôture de la troisième session législative de la IV Législature, à un moment où l'opposition exige l'approbation du projet de loi sur l'institutionnalisation des municipalités.

L'UNITA, le plus grand parti d'opposition, estime que l'institutionnalisation des municipalités est essentielle pour la consolidation du processus démocratique en cours en Angola et aussi "pour donner aux citoyens la possibilité de participer au développement de leurs communautés".

"Nous souhaitons que la Loi sur l'institutionnalisation des municipalités en Angola fasse partie de l'ordre du jour, puisque nous clôturons l'année législative et le président de la République aurait annoncé que 2020 serait l'année des élections municipales en Angola", a souligné le vice-président du groupe parlementaire de l'UNITA, Navita Ngolo.

Selon la députée, qui s'exprimait à l'issue de la conférence des présidents des groupes parlementaires, qui a fixé l'ordre du jour de la session plénière extraordinaire du 11 août, "il y a un manque de volonté politique de la part du MPLA d'institutionnaliser les municipalités en Angola".

CASA-CE, pour sa part, a noté que tout le monde devrait être intéressé pour que la loi sur l'institutionnalisation des municipalités, soit approuvée par consensus au Parlement.

"Nous devons soutenir le processus démocratique, qui passe par la décentralisation administrative. Ce serait bien pour nous de terminer l'année parlementaire avec la conclusion du paquet municipal", a déclaré le président du groupe parlementaire de CASA-CE, Alexandre Sebastião André.

La même opinion a été exprimée par les présidents des partis politiques FNLA, Lucas Ngonda, et PRS, Benedito Daniel.

Le MPLA, parti au pouvoir, se dit ouvert au dialogue pour conclure le paquet municipal.

Le président du groupe parlementaire du MPLA, Américo Cunonoca, a indiqué que son parti était disponible pour dialoguer avec l'opposition afin de résoudre les questions qui empêchent l'approbation du projet de loi sur l'institutionnalisation des municipalités, fondamentalement la question liée au gradualisme.

"Nous voulons que cette loi fondamentale pour l'institutionnalisation des autarchies suive la même voie que les autres déjà approuvées par consensus", a déclaré le politicien, réfutant les accusations de l'opposition selon lesquelles son parti rendait impossible la tenue d'élections municipales dans le pays.

Il a reconnu que l'approbation de cette proposition de loi nécessiterait beaucoup de consultations et de dialogue, car le MPLA et l'opposition diffèrent sur la question du gradualisme et de la mise en œuvre des municipalités dans les 164 municipalités du pays.

Il a rappelé que c'était le Président João Lourenço, en tant que candidat du MPLA aux élections de 2017, qui avait annoncé et promis publiquement qu'il organiserait des élections municipales pendant son mandat, qui n'est pas encore terminé.

Ordre du jour de la plénière du 11 août

La huitième réunion plénière extraordinaire de l'Assemblée nationale du 11 procédera au vote global final sur la proposition de loi sur la durabilité des finances publiques et la proposition de loi modifiant la loi de Bases du secteur public des entreprises.

Les législateurs apprécieront le projet de loi qui modifie la loi sur le régime juridique d'identification civile et de délivrance de la carte d'identité et le projet de loi modifiant la simplification de l'enregistrement des naissances.

Ils examineront également le projet de loi sur l'envoi de contingents militaires et de personnel militaire angolais hors du pays, et procéderont aussi au vote du projet de résolution qui approuve l'adhésion de la République d'Angola à l'Accord de Paris sur Changement climatique.

Lors de la séance solennelle de clôture de la troisième session législative de la IV Législature, le bilan des activités sera présenté par l'Assemblée nationale au cours de l'année parlementaire 2019-2020.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.