Ile Maurice: Il contraint son fils de sept ans à assouvir ses pulsions sexuelles

Deux villages de la région Nord du pays sont sous le choc.

Un garçonnet de sept ans affirme avoir été contraint depuis 2019 à assouvir les pulsions sexuelles de son père. Ce dernier a même filmé une scène et en a conservé des images sur son ordinateur.

Les deux demi-frères de ce garçonnet âgés respectivement de 10 et 11 ans avaient assisté une première fois à cette scène à Calebasses. Les trois frères ont été pris en charge depuis mercredi par la Child Development Unit du ministère de l'Egalité du genre et du bien-être de la famille. Ils ont été placés dans un abri. Quant au père du garçonnet de sept ans, il est activement recherché sous une accusation de causing child to be sexually abused.

C'est une policière affectée à la Police Family Protection Unit, en présence d'une Family Welfare and Protection Officer, qui a rapporté cette affaire à la police avec pour témoins la petite victime et de ses deux demi- frères.

L'enfant de sept ans a relaté que le samedi 2 août, il a été agressé par sa mère. De plus il a confié à la policière qu'en 2019, dont il ne se rappelle pas de la date exacte, ni le jour, son père l'avait forcé à assouvir ses pulsions sexuelles. Cet incident, a-t-il précisé, s'était déroulé en présence de ses deux demi-frères.

Cet acte pervers, il a été contrait de le faire à plusieurs reprises au domicile de son père dans un autre village dans le district de Pamplemousses. Son demi-frère de 10 ans a pour sa part confié dans sa déposition en avoir enregistré cette scène sur son téléphone cellulaire.

Les trois enfants sont nés de trois pères différents mais de la même mère.

Le garçonnet de 10 ans a expliqué avoir vu sur l'ordinateur personnel du père de la victime d'autres images indécentes sur lesquelles son demi-frère se pliait aux désirs du suspect. Les trois «frères», ont indiqué aux enquêteurs les différents endroits où les scènes se sont déroulées.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.