Nigeria: Présidence de l'OMC - Buhari accélère le turbo sur la candidature de l'ancienne ministre des Finances du Nigéria, NGOZI Okonjo

Qui va succéder au Brésilien Rovedo Azevedo dont le mandat arrivera à terme en 2021? L'un des postulants les plus sérieux est le Nigéria, qui mobilise la grosse artillerie, en mettant en selle l'ancienne ministre nigériane des Finances Ngozi Okonjo Iweala et ex-Vice-présidente de la Banque mondiale.

Au turbo, c'est le Président Buhari himself qui est le Chef d'orchestre, coordonne les troupes et la machine du lobbying. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, Abuja a bien fait passer le message aux Chefs d'États de la CEDEAO, en vue de soutenir la candidature de l'ex-ministre Ngozi.

Selon nos sources, dans la moulinette de l'homme fort d'Abuja, l'armada gouvernementale nigériane et les décideurs de l'État fédéral, sont mis à contribution, pour pousser la candidature de la Nigériane au poste de future patronne de l'OMC. Elle sera en compétition avec 5 autres candidats pour briguer le fauteuil occupé par le Brésilien Roberto Azevedo. Il s'agit des candidatures du Mexique, de l'Égypte, du Kenya, de la Moldavie, de la Corée du Sud.

L'organisation mondiale du Commerce a comme directeur général actuel, le Brésilien M. Roberto Azevedo qui est le sixième patron de cette organisation. Il a été élu le 1er Septembre 2013, pour un mandat de quatre ans. Suite à une réunion tenue par le Conseil général le 28 février 2017, il a été reconduit pour un deuxième mandat de la même durée, qui a commencé depuis le 1er septembre 2017.

L'élection tant attendue est prévue en 2021.

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.