Togo: Un passage en force qui risque de faire exploser Gboto Assiganmé

La question des chefferies devient quelquefois une épine dans les chaussures du ministre en charge des collectivités locales au Togo.

Si dans certaines localités, les populations ne souffrent pas des manigances d'imposteurs dans l'intronisation de leurs chefs, la réalité semble tout autre à Gboto Assiganmé où il se profile à l'horizon un passage en force pour consacrer le sieur Kodjo Senou dont le frère est Dr Azontowou Senou, enseignant-chercheur à l'Université de Lomé.

En effet, le village de Gboto Assiganmé situé dans le Canton de Gboto (Préfecture de Yoto) est composé de trois quartiers que sont : Agbohomé, Dagnrahomé et Kpèhomé (Anové).

Les populations de ce modeste village de cultivateurs valeureux et paisibles ont toujours vécu en harmonie et en parfaite cohésion sous les différents chefs qui les ont conduites jusqu'au Togbui Kossi Anago, décédé en 2013.

Depuis lors, la régence est assumée par Komlavi Amouzou.

Devant la nécessité d'avoir un nouveau Chef, les anciens et sages des trois quartiers de Gboto Assiganmé ont multiplié les rencontres, soit avec le Chef Canton de Gboto, Togbui Kokou Ekon VI, soit avec le Préfet de Yoto, Cyrille Yao Alibo.

Des cadres ressortissants du village ont de même eu des rencontres successives avec le ministre de l'Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi, en vue de s'accorder sur le choix fait par le village.

Chose curieuse, c'est dans ce contexte que le sieur Dr Azontowou Senou s'est lancé dans une démarche solitaire et divisionniste pour vouloir faire du quartier Kpèhomé un village pour lequel il pousse contre vents et marées son frère Kodjo Senou en faveur de qui des tractations pour l'obtention d'un arrêté ministériel sont faites.

Lors de nombreuses assemblées publiques, les populations des trois quartiers ont dénoncé et condamné le comportement égoïste frisant le désordre qu'adopte le sieur Dr Azontowou Senou dont les velléités sont combattues par les membres de sa propre famille dont l'honorable Jean Senou, actuellement maire adjoint de Yoto 3.

Depuis qu'il a été annoncé la cérémonie de remise officielle de l'arrêté ministériel au sieur Kodjo Senou prévue initialement pour le 08 Août avant d'être reportée sur le 15 août 2020, la tension ne fait que monter d'un cran parmi les populations qui tiennent à l'unité du village.

Le ministère Payadowa Boukpessi est appelé à garantir la cohésion sociale au sein des populations de Gboto Assiganmé en revoyant au plus clair le cas du sieur Kodjo Senou et de son frère Dr Azontowou Senou .

Affaire à suivre !!!

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.