Congo-Brazzaville: Développement urbain - Des projets d'assainissement pour Bacongo et Poto-Poto

Le président du conseil départemental et municipal de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, a dévoilé le 6 août, lors d'une rencontre citoyenne, les activités prévues et en cours d'exécution dans le deuxième arrondissement, Bacongo, et troisième arrondissement, Poto-Poto.

Le maire de Brazzaville poursuit sa série de visites dans les différents arrondissements de la capitale. Face aux autorités municipales des deux arrondissements, les services déconcentrés ainsi que les responsables des agents de la force publique, Dieudonné Bantsimba a rappelé le programme d'activités que le bureau est en train de mettre en œuvre. Un programme d'investissements visant, entre autres, l'assainissement, la réhabilitation des voiries urbaines (bitumées) et l'aménagement des marchés domaniaux. Il s'agira également d'améliorer les transports et l'éclairage publics.

L'autre volet concerne l'amélioration des recettes par la bonne maîtrise du fichier des contribuables et de la chaîne des dépenses. Conformément à ce programme, certains projets sont en cours d'exécution à Poto-Poto, notamment le curage du BB4 ; le collecteur de Madoukou au niveau de la rue du 5-Février ; le reprofilage des routes. Il est également prévu l'aménagement des marchés domaniaux ; le pavage des routes.

« Poto-Poto ne tire pas assez profit de son dynamisme économique »

Le maire de Brazzaville a profité de cette occasion pour annoncer la réhabilitation prochaine du siège de la mairie de Poto-Poto. Les études de faisabilité de ce projet financé par l'Association internationale des maires francophones (AIMF) démarreront sous peu.

Maintenant, concernant la carte géographique de son arrondissement, l'administrateur-maire de Poto-Poto, Jacques Elion, a rappelé quelques difficultés rencontrées dans sa gestion quotidienne. « Centre commercial et d'approvisionnement de notre capitale et de certains pays voisins de l'Afrique centrale, Poto-Poto ne tire pas assez profit de son dynamisme économique. L'évasion des recettes constitue l'une des causes majeures de l'amenuisement de l'assiette municipale couplée à plusieurs missions de recouvrement qui se chevauchent pour un même objet sans résultats probants », a-t-il renseigné, suggérant l'actualisation du fichier des contribuables au travers d'un recensement exécuté par un organe indépendant afin de maîtriser le nombre de contribuables.

La corniche menacée par des têtes d'érosions

S'agissant de Bacongo, des projets sont également en cours d'exécution ou prévus. Il s'agit, entre autres, de la réhabilitation actuelle du grand collecteur de Zanga dia ba Ngombé ; le démarrage sous peu des travaux de profilage, de réhabilitation et de pavage de certaines voiries dont l'avenue des Trois francs.

Des efforts salués par l'administrateur-maire de Bacongo, Simone Loubienga, qui a présenté les doléances des habitants de son arrondissement. Il s'agit du déficit en personnel ; de la vétusté du bâtiment principal du siège de la mairie ; du chômage des jeunes, de l'insalubrité et du manque de budget de fonctionnement. A cela, s'ajoutent la vétusté des canalisations, l'inaccessibilité de certains quartiers et la gestion du premier module du marché Bernard Kolélas qui manque d'entrepôt, la sécurisation de la route corniche menacée par des têtes d'érosions et victimes des actes de banditisme.

Lutter contre l'occupation anarchique dans les marchés domaniaux

Partout où il est passé, le maire de Brazzaville a invité les différents acteurs à s'impliquer dans la mise en œuvre de la nouvelle politique locale de gestion urbaine. « Nous demandons votre implication effective dans l'action municipale. Vous devez être des acteurs et non des spectateurs dans l'action municipale... C'est votre ville, c'est votre arrondissement. Vous devez participer activement à l'amélioration du cadre de vie de l'arrondissement, soit par des actions positives, soit par des suggestions pertinentes », a-t-il exhorté.

Il a également insisté sur la lutte contre l'occupation anarchique des espaces publics dont les marchés domaniaux. Un phénomène qui pourra être éradiqué avec l'apport des agents de la force publique qui devraient jouer le rôle de police administrative. Les administrateurs-maires de ces arrondissements devraient ensuite tout mettre en œuvre pour éradiquer le phénomène de déversement des eaux usées dans les collecteurs.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.